A la Une

jeudi 2 septembre 2010

Karabakh : Accrochage sur la ligne de front

***

Traduction Gérard Merdjanian – commentaires

On reconnaît là la manière ‘élégante' d'Ilham Aliev de souhaiter un bon dix-neuvième anniversaire pour la proclamation de la naissance de la République du Haut-Karabakh (2 septembre 1991).

Il est clair lorsqu'on observe depuis des années, et plus encore avec l'arrivée des pétrodollars azéris, les nombreux incidents sur la ligne de front Artsakh-Azerbaïdjan, que Bakou n'a aucunement l'intention de poursuivre les négociations de façon pacifique. Le terme ‘pacifique' signifie pour lui : 1- restituer les sept districts entourant le Haut-Karabakh ; 2- Accorder une large autonomie au Haut-Karabakh. Point.

Petit jeu auquel Ankara adhère à 100%. La ‘Sublime Porte', selon ses vieilles recettes ottomanes, fait miroiter aux yeux des Occidentaux qu'elle se veut le médiateur pacifique de la région, cherchant les bonnes relations avec chacun, suivant sa formule : ‘zéro problème avec les voisins'. Et quoi de mieux pour ce faire, que de maintenir le blocus de l'Arménie depuis seize ans et occuper 37% de Chypre depuis trente-six ans !

Et dire que l'UE considère que la Turquie est apte à faire partie de la grande famille européenne, et que l'OTAN pense qu'elle a un allié fiable contre les extrémistes musulmans.

***


soldat-karabagh7_medium
Selon le ministère de la Défense azerbaïdjanais, un groupe de saboteurs arméniens a attaqué les troupes stationnées dans la région en fin d'après-midi, mais a été repoussé. Le communiqué précise que deux azerbaïdjanais et trois soldats arméniens sont morts dans la fusillade.

"C'est le contraire qui s'est produit. Comme toujours, ils répandent de fausses informations," a déclaré mercredi le ministre de la Défense arménien, Seyran Ohanian, aux journalistes à Erevan. L'Azerbaïdjan a de nouveau montré son visage. Face à une forte résistance, le commando azerbaïdjanais a battu en retraite laissant des morts sur le champ de bataille."

Pour le ministère de la Défense de la RHK, "L'incident qui s'est produit au nord-est de la ligne de contact entre les forces armées du Haut-Karabakh et l'Azerbaïdjan (à proximité du village de Chaylu, au Nord, dans le district de Mardakert), prouve une fois encore que les autorités de Bakou ont l'intention de maintenir la tension dans la région, non seulement par le biais de déclarations belliqueuses périodiques, mais également par des actes fréquents de sabotage sur les différentes parties de la ligne de contact. La partie azerbaïdjanaise en attribue systématiquement la faute aux forces du Karabakh. C'est une vérité, que la propagande de Bakou, officielle ou non, reste engagée."

Le communiqué rappelle que les informations diffusées par les dirigeants azerbaïdjanais ne correspondent pas à la réalité, mais présentent le contraire des faits. L'attaque menée par les forces spéciales azerbaïdjanaises a été repoussé avec succès par les forces de l'Armée de Défense de la RHK. L'assaut aurait fait sept victimes dans les rangs de l'ennemi. Deux corps ont déjà été identifiés - Vugar Amiral ogly Amirov et Pervin Nabi Ogly Abdulayev, tous deux nés en 1991. Un seul défenseur arménien a été blessé dans l'escarmouche. Il s'agit de Rudik Manaserian, âgé de 19 ans. Les médecins de l'hôpital militaire de Stepanakert ont déclaré que l'opération chirurgicale s'est bien passée, et que son état était ‘satisfaisant'.

Le même secteur avait déjà été le théâtre de combats meurtriers entre les antagonistes, les 18-19 Juin derniers, au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg entre les trois présidents, russe, arménien et azerbaidjanais ; faisant quatre morts côté arménien et un côté azéri. Ce qui avait soulevé des craintes sur une nouvelle guerre arméno-azerbaïdjanaise.

Suite à cette attaque surprise, le président azerbaïdjanais Ilham Aliev avait décerné fin Juillet à titre posthume la médaille de ‘héros national' au soldat Mubariz Ibrahimov ; et avait ordonné à son gouvernement de donner son nom à une école et à une rue.

Extraits de la Radio Publique d'Arménie et de Armenialiberty



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More