A la Une

vendredi 19 novembre 2010

Ilham Aliev rencontre ses homologues russe et iranien

***

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

Décidément rien n'y fait ; c'est plus fort que lui.

Alors que ses voisins du Nord et du Sud parlent de normes et de droit international, de négociations pacifiques, le président Ilham Aliev ne peut s'empêcher de parler de menaces de guerre, avec comme seul objectif que l'Azerbaïdjan recouvre son intégrité territoriale.

On se demande honnêtement comment, dans ces conditions, se déroulent les pourparlers ‘de paix', qu'ils soient bilatéraux ou trilatéraux. Il est difficile de négocier face à un mur de refus. Et pourtant il n'y a pas d'autre choix, une guerre serait la pire des solutions, d'autant que cela ne résoudrait rien, au contraire.

Concéder un pouce de terrain à Bakou alors que l'avenir est plus qu'incertain, ne pourrait qu'encourager Aliev dans son obnubilation pour ne pas dire sa fixation.

***

*

** Dimitri Medvedev **


Ilham-Aliev-et-Medvedev6_me
Lors de sa rencontre avec le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, avant le 3e Sommet de la Caspienne de jeudi, M. Medvedev a déclaré :

"La Russie est prête à déployer des efforts afin d'assurer la sécurité dans la région et d'aider au développement des relations entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Récemment, certaines mesures ont été prises. Je partage le fait que le conflit du Haut-Karabakh doit être réglé conformément aux normes du droit international. Le travail se fait à tous les niveaux. Nous sommes prêts à contribuer à ce processus."

Il a rappelé que l'idée d'organiser le Sommet [d'Astrakhan] avait été lancée lors de sa visite en Azerbaïdjan en Septembre 2010. "Il est bon que les parties aient donné leur accord à cette initiative. Aujourd'hui, nous avons discuté des interactions dans la Caspienne," a-t-il ajouté.

(…)

Radio Publique d'Arménie

*

** Mahmoud Ahmadinejad **


Ahmadinejad-et-Aliev1_mediu
Mercredi, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rencontré son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliev à Bakou.

"Nous allons défendre l'Azerbaïdjan dans l'arène et dans toutes les organisations internationales. Nous sommes deux pays frères. Cette fraternité se poursuit, et elle se renforcera et s'approfondira progressivement," a souligné M. Ahmadinejad.

En ce qui concerne le conflit du Karabakh, il a appelé à une résolution pacifique et ‘juste'. "Nous sommes prêts à apporter notre contribution maximum pour une résolution rapide de ce problème par la voie de négociations, sur une base juste et dans le cadre du droit international," a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue.

Le gouvernement azerbaïdjanais a évité cependant de se faire l'écho d'accusations ou de demander publiquement à l'Iran de se joindre à l'Azerbaïdjan et à la Turquie pour participer au blocus économique de l'Arménie.

Aliev a indiqué qu'il avait informé le dirigeant iranien sur le déroulement du processus de paix au Karabakh, et d'ajouter : "J'espère que l'Azerbaïdjan rétablira son intégrité territoriale. Pour ce faire, nous devons être encore plus forts. Nous avons échangé nos points de vue sur le sujet aujourd'hui."

Armenialiberty

*



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More