A la Une

samedi 26 février 2011

Peter Semneby quitte ses fonctions

***

Traduction Gérard Merdjanian –commentaires

Après cinq ans de bons et loyaux services comme représentant de l'UE au Sud-Caucase, Peter Semneby est appelé à d'autres fonctions. Il laisse auprès de ses interlocuteurs un bon souvenir, ayant toujours traité les problèmes régionaux de façon équitable ; c'est ainsi que la FEAJD a pu le rencontrer à plusieurs reprises concernant le conflit du Karabakh. Ce qui n'était pas, et n'est pas, le cas de tous les envoyés de l'UE dans la région qui défendaient, ou défendent, avant tout les intérêts de l'Europe à travers le prisme déformant des énergies fossiles.

Hélas, ce qui est valable pour l'UE l'est aussi pour les Etats-Unis et/ou la Russie. Si une aide plus ou moins importante est apportée sur le plan économique, la prise en compte des justes aspirations des populations autochtones est totalement négligée au profit des gouvernants, même s'ils sont corrompus.

Reste que par les temps présents, les paroles lénitives de la communauté internationale ne suffisent plus et que la population de l'Artsakh attend de sa part des actes concrets face aux menaces de l'Azerbaïdjan.

Pour tout acte concret, la France et la Grande Bretagne ont demandé à leurs ressortissants ne plus se rendre au Karabakh pour des raisons de sécurité !

***

*


Peter-Semneby10_maxi
Jeudi, un haut diplomate de l'Union européenne, invité à commenter la probabilité d'une guerre à grande échelle entre Arménie et l'Azerbaïdjan pour le Karabakh, a de nouveau exprimé sa préoccupation au sujet de l'intensification de la course aux armements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan et a averti que les accrochages meurtriers dans le conflit du Haut-Karabakh pourraient dégénérer en combats plus sérieux.

"La course continuelle aux armements dans la région ne peut qu'avoir un effet déstabilisateur. Nous sommes sérieusement inquiets à ce sujet. Nous avons vu beaucoup trop d'incidents au cours de l'année passée. Dans un tel contexte, nous craignons que le seuil pour l'utilisation de la force dans le conflit ne soit progressivement abaissé. Je ne parle pas des actions délibérées, mais nous ne pouvons pas exclure que l'un de ces incidents échappe au contrôle et déclenche une escalade," a déclaré aux journalistes à Erevan, le Représentant spécial de l'UE pour le Sud-Caucase, Peter Semneby, lors de sa tournée d'adieu.

Le diplomate avait déjà exprimé ces préoccupations en Septembre dernier, déclarant que le cessez-le-feu autour du Karabakh devrait être renforcé, éventuellement avec le déploiement d'un plus grand nombre d'observateurs internationaux.

L'envoyé de l'UE a noté que les parties en conflit avaient fait "moins de progrès qu'espérés" dans leurs pourparlers de paix qui, selon lui suscitent un intérêt croissant de l'UE, précisant : "Le conflit du Haut-Karabakh est devenu un enjeu de plus en plus grave pour l'Union européenne."

Concernant les événements tragiques de 2008,

Semneby a rejeté les accusations de l'opposition arménienne contre l'UE, qui aurait toléré les violations des droits de l'homme en Arménie découlant des manifestions postélectorales de 2008, dans l'espoir de faciliter un règlement du conflit du Karabakh. "Nous n'avons pas fermé les yeux sur les conséquences de l'Etat d'urgence de 2008. C'est une question qui est constamment sur notre ordre du jour," a-t-il souligné.

"Au lieu de fermer les yeux, ce que nous conseillons c'est de tourner la page et de laisser ces questions devenir des questions du passé. Et pour ce faire un certain nombre de mesures seraient utiles," a déclaré le diplomate sans plus de précisions.

Semneby a ajouté que les autorités arméniennes avaient libéré la grande majorité des partisans du leader de l'opposition Levon Ter-Pétrossian, arrêtés en 2008. Il reste à ce jour une douzaine de partisans de Ter-Pétrossian en prison, pour des délits graves.

*


Peter-Semneby-et-Serge6_max
Peter Semneby a été reçu par le Président Serge Sarkissian qui a salué la contribution du diplomate au renforcement des relations entre l'Arménie et l'Union européenne : "Je crois que nos relations et le dialogue politique avec l'UE a commencé à se renforcer grâce notamment à vos efforts, dans vos fonctions de Représentant de l'UE pour le Sud-Caucase."

Peter Semneby a remercié le Président Sarkissian pour son appréciation sur son travail et a noté que, pendant les cinq années de son mandat, il a tenu de nombreuses réunions productives avec Serge Sarkissian.

Et notamment, la décision de commencer en Mai 2009 les négociations avec les trois États transcaucasiens sur l'accord d'association, qui, selon le Représentant spécial de l'UE, deviendra le futur document de définition pour l'Arménie, qui a choisi la voie de Euro-intégration.

*


Peter-Semneby-et-Edouard_me
Avant de quitter l'Arménie, Peter Semneby a rencontré le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandian.

Ont été abordés des sujets sur l'élaboration de l'accord d'association dans le cadre du programme de Partenariat oriental, sur la création d'une zone de libre échange globale et sur la facilitation du régime des visas.

Appréciant hautement l'activité de son interlocuteur, le ministre Nalbandian a souligné sa contribution à la coopération entre l'Arménie et l'Union européenne.

*

Extrait de Armenialiberty et de la Radio Publique d'Arménie



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More