A la Une

mardi 31 mai 2011

Haut-Karabakh : L'ambassadeur Henri Reynaud apporte des précisions

***

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

La communauté internationale n'est jamais pressée de dénoncer nommément les fauteurs de troubles. Elle aime le statu quo et hait le désordre qui déplace les lignes. Elle a une frousse bleue de tout ce qui pourrait basculer ses habitudes et les équilibres du monde.

En fait de précisions l'ambassadeur français a fait un commentaire de texte sans apporter plus d'éléments. Par contre dès qu'une question est devenue dérangeante, en bon diplomate il a ‘botté en touche' se cachant derrière la non-ingérence. Dire que ‘la déclaration des trois dirigeants est "assez forte, claire, sans équivoque et ciblée"', c'est bien, mais dire que l'Azerbaïdjan ne veut pas respecter deux des trois principes de bases c'est mieux et surtout on éviterait que l'intéressé ne se sente pas concerné et porte systématiquement la faute sur l'autre.

Cela rappelle les déclarations du président Obama ‘tournant autour du pot' pour éviter de prononcer le mot génocide. La mauvaise foi et l'hypocrisie sont courantes dans le domaine politique.

Les coprésidents du groupe de Minsk de l'OSCE fondent l'espoir que le Sommet de Kazan va débloquer la situation actuelle. C'est mal connaître le président Ilham Aliev qui pour prouver qu'il avait bien compris le message de Deauville, a violé par 230 fois le cessez-le-feu la semaine dernière, et que plus de 1500 tirs provenant d'armes de différents calibres ont été relevés sur la ligne de front par les soldats du Karabakh.

* Brève *

Le Dr. Israel Charny, expert mondial des génocides et lauréat d'un prix présidentiel, a publié une déclaration pour remercier le peuple arménien et le président Serge Sarkissian pour l'attribution du prix en reconnaissance de sa lutte contre le négationnisme.

Le texte souligne que : "Israël a commis une erreur, en ne reconnaissant pas le génocide arménien. J'ai déclaré à maintes reprises que nous aurions tout à gagner de la reconnaissance du génocide arménien tant dans la culture israélienne, que dans la presse et qu'auprès du grand public."

Israël Charny a ajouté que la Knesset avait prévu de tenir des audiences sur la reconnaissance du génocide arménien. "Dans l'ensemble, la Knesset a effectivement tenu par trois fois des réunions sur le sujet dans l'histoire d'Israël", a-t-il indiqué, ajoutant que "tout vote est un pas en avant pour la reconnaissance du génocide arménien. L'opposition a réussi à contrecarrer le processus de reconnaissance du génocide. Toutefois, elle a proposé que la tenue d'audiences soit transférée à la Commission de l'Education, de la Culture et des Sports," a précisé l'expert.

Charny a ajouté qu'avant, lui et ses collègues n'étaient pas optimistes quant au résultat, mais qu'il y a plus de chances de succès aujourd'hui.

Un vote pour le transfert de cette question à la Commission ad hoc dirigée par Alex Miller a eu lieu le 18 mai à la Knesset, et approuvé.

L'initiative a été prise par un membre du Meretz à la Knesset, Zahava Gal-On, qui a remplacé à la tête du parti, le principal lobbyiste de l'Arménie, Haïm Oron.

***

*


Henri-Reynaud-conf-presse_m
Lundi, suite à la dernière déclaration conjointe des présidents de la France, de la Russie et des Etats-Unis, l'ambassadeur français d'Arménie, Henri Reynaud, semblait optimiste quant aux perspectives d'une percée dans le processus de négociation sur le Haut-Karabakh.

"Je m'attends à un accord rapide sur les principes de règlement. Je m'attends à ce que les parties prennent rapidement une part active dans les négociations sur un accord complet. Je m'attends à ce que l'accord soit rapidement mis en pratique. Je m'attends à ce que la tension sur la frontière aille en diminuant. Je m'attends à ce que la confiance remplace la méfiance et la coopération remplace l'hostilité. Je m'attends à ce que l'appel contenu dans la déclaration adoptée à Deauville à ce sujet soit respecté," a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.


Henri-Reynaud1_medium
"Je crois fermement que les parties ont compris l'essence de la déclaration et, espérons qu'ils vont afficher leur compréhension au cours de la réunion trilatérale de Kazan," a-t-il souligné, ajoutant que la déclaration des trois dirigeants est "assez forte, claire, sans équivoque et ciblée." Aussi, il fonde beaucoup d'espoir sur le prochain Sommet de Kazan organisé par Medvedev.

Interrogé sur le pourquoi de l'appel adressé aux deux pays à rejeter les menaces d'une résolution par voie militaire du conflit, alors que seul l'Azerbaïdjan fait de telles déclarations, l'ambassadeur a répondu que c'était au-delà de ses pouvoirs de s'immiscer dans les questions qui ne relèvent pas de la coprésidence française, et d'ajouter qu'il adhère à la position de ses prédécesseurs à l'égard du conflit du Karabakh et qu'il se réserve en la matière.

Les présidents Serge Sarkissian et Ilham Aliev s'étaient rapidement félicités de la déclaration de Deauville. Chaque côté déclarant que c'est à l'autre partie de faire un pas pour que la réunion de Kazan soit un succès.

*


logo-EuroNest_maxi
Les azerbaïdjanais tentent d'utiliser l'Assemblée parlementaire du Partenariat oriental – EuroNest - comme un lieu de propagande. Ils ont adressé une lettre au Bureau d'EuroNest sur les thèmes récurrents : - 20% du ‘territoire occupé' ; - nettoyages ethniques ; - 1 million de réfugiés ; - et violation des droits de l'Azerbaïdjan.

L'Arménie a envoyé une lettre, signée par le chef de la délégation arménienne auprès de l'EuroNest, Vahan Hovannisian, en réponse à ce document.


Vahan-Hovanessian7_mini
"J'ai été mis en garde que la délégation azerbaïdjanaise ferait sans doute faire de cette structure, comme toute autre organisation internationale, un champ de bataille à l'encontre de l'Arménie et du Haut-Karabakh. Malheureusement, c'est chose faite. La lettre de la délégation azerbaïdjanaise, pleine d'hostilité et d'accusations sans fondements, en est le premier signe," a écrit Vahan Hovannisian dans sa réponse à Euronest.

Tout est parti de la proposition arménienne que la prochaine séance de l'Assemblée parlementaire d'Euronest se déroule à Erevan fin Septembre, compte tenu de la célébration du 20e anniversaire de l'indépendance aux mêmes moments.

*

Extrait de Armenialiberty, de Radiolour et de PanArmenian.net



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More