A la Une

dimanche 29 juillet 2012

Bakou : Les délires verbaux du Vice-Premier ministre


Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

Si le printemps 2012 s’annonçait propice avec la nomination de l’Azerbaïdjan au Conseil de Sécurité de l’ONU, avec l’arrivée de l’été, Bakou a du déchanter. Le besoin impérieux de récupérer des territoires gentiment octroyés aux Azéris au détriment des Arméniens par le pouvoir bolchevick dans les années 20, a poussé le clan Aliev et ses courtisans a commettre une suite de bourdes, tant en paroles qu’en actes. Tant et si bien que même les coprésidents médiateurs du groupe de Minsk, qui d’habitude sont on ne peut plus circonspects sur qui ne fait pas quoi, se sont félicités de l’élection présidentielle en Artsakh, Etat autoproclamé non-reconnu.

Ce n’est pas nouveau de voir les sbires du potentat azéri s’agiter et invectiver l’Arménie dans les milieux internationaux. Voulant sans doute imiter le lobbying du grand frère ottoman, les Azerbaidjanais ont essayé de soudoyer des délégués étrangers, l’ennui c’est que les millions dépensés par Ankara le sont d’une manière plus subtile,


louant les services de Cabinets spécialisés, achetant des espaces audiovisuels ou médiatiques, le tout appuyé par des organisations turques locales et des manifestants amenés sur place, tous frais payés. La diplomatie azerbaidjanaise est loin d’avoir l’expérience de la Turquie. C’est vrai qu’il y a encore vingt-cinq ans tout le monde était ‘frère’ dans l’espace soviétique.

A jouer au plus fin, ils finiront surement par gagner, c'est-à-dire perdre définitivement les sept districts entourant le Haut-Karabakh.

"Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras" (Gilles Corrozet)


***

Traductions

Le Vice-Premier ministre azéri et Président de la Commission d'Etat pour le travail avec les réfugiés et les personnes déplacées, Ali Hasanov, accuse maintenant l'Arménie "d'entraîner des groupes de terroristes dans les ‘territoires occupés’."

"L'Azerbaïdjan a indiqué au monde entier que depuis plus de 20 ans l'Arménie forme des groupes terroristes.





***

Les gaffes diplomatiques du régime Aliev

Selon des sources sûres de l'administration du président Poutine, Moscou envisage sérieusement de modifier sa politique envers l'Azerbaïdjan. Le premier signe a été le report de la visite à Bakou de Sergueï Ivanov, Chef de Cabinet du président russe. Selon les médias azerbaïdjanais, M. Ivanov devait conduire la délégation participant au troisième forum interrégional Azerbaïdjan-Russie prévu le 28 Juin à Bakou. En fait, la délégation russe a été conduite par le Vice-Premier ministre de la Fédération de Russie, Gennady Khloponine. De plus, la délégation a été réduite à 200 personnes, au lieu des 400 prévues.






***
  *

Extrait de PanArmenian

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More