A la Une

vendredi 31 août 2012

Chassez le naturel, il revient au galop

 
 
Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian
 
***
 
Commentaires
 
Il ne faut grand-chose pour que la Turquie monte sur ses grands chevaux. Parler du génocide arménien dans un livre d’histoire est pour Ankara insupportable, même si le livre en question est un manuel scolaire d’’un pays qui a reconnu que les massacres de masse perpétrés contre ses sujets arméniens par l’empire ottoman durant la première guerre mondiale était un génocide.
 
Par contre que dans les livres scolaires turcs on dénigre les Arméniens de l’empire ottoman à longueur de page, les faisant passer pour un peuple d’assassins, de révolutionnaires voire de traitres à leur patrie, ne les choque pas.

mardi 28 août 2012

Syrie : Des ‘rebelles’ pas très syriens

 
 
Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian
 
***
 
Commentaires
 
Que l’on veuille arrêter les tueries de civils et les dizaines de morts quotidiens c’est tout à fait compréhensible et même fort louable. Mais, il y a manière et manière. Or, ce qui se déroule sous nos yeux ne ressemble plus du tout à une lutte de libération – droits de l’homme et démocratie, mais à une sale guerre contre le clan Assad menée par des forces islamistes étrangères appuyées par les Occidentaux, Etats-Unis en tête.
 
Chat échaudé craint l'eau froide’ dit-on, il faut croire que ce dicton n’a pas cours en politique. Après le fiasco de l’intervention des forces américano-anglaises en Irak sous un prétexte fallacieux inventé de toute pièce par l’équipe Bush (existence d’armes de destructions massives), voici maintenant le même scénario qui risque fort de se répéter en Syrie ; avec quelques variantes toutefois.
 

dimanche 26 août 2012

Relations Arménie-Israël

 
 
Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian
 
***
 
Commentaires
 
Depuis que les relations israélo-turques se sont envenimées, les relations israélo-arméniennes se sont améliorées. Par ‘améliorées’ il faut comprendre un peu mieux que nulles, vu que la chute de l’URSS n’a rien changé aux habitudes si ce n’est que plusieurs chercheurs et intellectuels juifs – avec des figures emblématiques comme les Profs. Israel Charny ou Yaïr Oron, ont commencé à soutenir la principale revendication des Arméniens : La reconnaissance du génocide. Ces personnes ont été suivies par des organisations juives notamment aux Etats-Unis et en France et ce n’est que très récemment que des contacts ont été établis au niveau gouvernemental.
 
Mais on est encore loin de la normalité, d’autant qu’Israël ne cesse d’alimenter l’Azerbaïdjan voisin en armement divers et variés, et

mercredi 22 août 2012

La Turquie travaille à sa nouvelle constitution




Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian



***



Commentaires



On ne peut que se réjouir qu’une nouvelle constitution soit en gestation en Turquie, avec bien sûr la question qui en découle : sera-t-elle meilleure que l’actuelle ? Les minorités devaient se contenter des miettes, les défenseurs de droits de l’homme et autres militants des libertés allaient croupir en prison plus que de raison quand à la Justice, elle était le plus souvent appliquée au gré des juges, voire à la tête du client ; sauf bien évidemment quand les projeteurs sont braqués sur eux.



Mais attention, changer la constitution permet à l’Etat et surtout au gouvernement d’assurer ses assises, alors que les remontrances de l’UE portent essentiellement sur le code pénal, lequel comporte encore nombre d’articles réduisant les droits des citoyens ou tout bonnement liberticides.

lundi 20 août 2012

Laurent Fabius a visité des pays voisins de la Syrie



Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

Après avoir visité des camps de réfugiés syriens en Jordanie et au Liban, Laurent Fabius a terminé son périple par la Turquie. Ce qu’il a vu l’a mis hors de lui, ce qu’on peut aisément comprendre. Ce qu’on comprend un peu moins ce sont certains de ses propos, quelque peu déplacés dans la bouche d’un Chef de la diplomatie, d’un grande puissance. A croire qu’Affaires internationales et diplomatie lui semblent des termes antagonistes, bizarre quand on voit comment il a louvoyé, pour ne pas dire ‘noyé le poisson’, quand il s’est agi de parler de la pénalisation du déni du génocide arménien avec son homologue turc.


samedi 18 août 2012

L’Arménie renforce ses dispositifs



Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

Il y a ce que l’on dit, et  il y a ce que l’on fait. Dans le cas de l’Azerbaïdjan, il y a longtemps que cette maxime est mise en œuvre, il suffit pour s’en convaincre d’écouter les propos du sieur Aliev, ex et futur président à la fois, de lire les documents signés lors des rencontres trilatérales sous l’égide de Moscou ; puis l’écouter une fois rentré chez lui et voir le comportement de ses troupes sur la frontière avec l’Arménie et sur la ligne de contact avec la RHK. On se croirait devant un mauvais remake du Dr Jekyl et de M. Hyde.

lundi 13 août 2012

L’Arménie fortifie sa frontière avec l’Azerbaïdjan


Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

On se souvient que la visite de la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton en Juin dernier avait donné lieu de la part de Bakou à une recrudescence des attaques tant sur la frontière avec l’Arménie qu’avec la ligne de contact du Haut-Karabakh, attaques qui avaient fait plusieurs morts de part et d’autre et inquiété sérieusement la communauté internationale et plus particulièrement les trois pays coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE.

Le clan Aliev, persuadé qu’il est, que l’ensemble des territoires perdus au cours de la guerre de 1992-1994, Haut-Karabakh compris, lui sera retourné, agit partout où il peut pour accélérer ce retour, faisant fi de l’évolution de l’espace postsoviétique et des principes de base proposés par les médiateurs internationaux. Si pour certains ne pas avoir de pétrole donne des idées, pour d’autres avoir du pétrole abétifie.






mardi 7 août 2012

Syrie : la guerre souterraine du renseignement





Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

La guerre fait rage, une partie de la population civile fuit, l’autre essaie de survivre dans les zones de combat. Si au départ, cela ressemblait fortement aux ‘printemps’ des pays arabes Sud-méditerranéens, ce qui se passe actuellement en Syrie n’est plus comparable.

Certes elle n’était pas un modèle de démocratie. D’ailleurs pas plus ni moins qu’un autre pays arabe, on pourrait même dire ‘plus’ quand on voit ce qui se passe dans certains pays du Golf ou les droits de l’homme, ou plus exactement ceux de la femme, sont foulés aux pieds et où la femme sert avant tout à procréer. Seulement dans le Golf il y a des énergies fossiles, et les pétrodollars des divers rois, émirs, ou autres princes arrosent généreusement l’Occident. D’où un regard occidental plus que pudique pour ne pas dire complaisant.





samedi 4 août 2012

Conflit du Karabakh : Le grand frère n’est pas forcément le meilleur exemple

Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

«Un exemple n'est pas forcément un exemple à suivre» (Albert Camus)

On se souvent qu’il y a plusieurs années la Turquie voulant contrer le combat des Arméniens de la Diaspora pour la reconnaissance du génocide perpétré par les Ottomans en 1915, avait introduit dans ses livres scolaires de la xénophobie envers sa minorité chrétienne, en traitant les Arméniens de traîtres et d’ennemis intérieurs, et expliquer notamment le pourquoi de leurs délocalisations vers les déserts de Mésopotamie - alors provinces de l’empire. Et comme cela ne suffisait pas, la xénophobie s’était transformée en débilité profonde de la part de certains dirigeants.

Ainsi, rappelez-vous, le ministère turc de l’environnement et des forêts avait annoncé en mars 2005 qu’il allait officiellement renommer trois espèces animales autochtones dont les noms scientifiques «menaçaient l’intégrité de l’Etat». Selon le communiqué du ministère, les espèces «séditieuses» étaient un renard roux, «vulpes vulpes kurdistanica», un chevreuil «capreolus capreolus armenus» et un mouton sauvage «ovis armeniana». Elles ont donc été respectivement renommées «vulpes vulpes», «capreolus caprelus capreolus» et «ovis orientalis anatolicus». Et le communiqué de préciser



jeudi 2 août 2012

Haut-Karabakh : la France joue sur les deux tableaux



Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

Le 24 Juillet, Laurent Fabius recevait le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandian. Six jours plus tard, c’était au tour d’Elmar Mammadyarov, ministre azerbaidjanais des Affaires étrangères, d’être reçu. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le discours est resté identique envers les deux interlocuteurs : Accepter les propositions des médiateurs reposant sur les trois principes de bases et les déclarations des présidents des trois pays coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE.

Mais, car il y a un ‘mais’, la France par la voix de son président ayant promis aux Arméniens de France de mettre à niveau un projet de loi sur la pénalisation de la négation du génocide arménien conforme à la Constitution suite à la demande du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius et Jean-Marc ont présenté au Conseil des ministres du 25 Juillet un projet de loi gouvernemental qui permettra à l’Azerbaïdjan d’ouvrir un centre culturel à Paris. Donc à la réunion du 30 juillet, Elmar Mammadyarov s’est vu confirmer l’ouverture d’un centre culturel, dont le dossier était en souffrance depuis décembre 2009.



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More