A la Une

mardi 24 septembre 2013

Ilham Aliev : Chronique d’une haine viscérale


 

 

***

 

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

 

***

 

Commentaires

 

Le temps n’y fait rien, au contraire il renforce la violence verbale du dénommé Ilham Aliev, président de l’Azerbaïdjan.

 

Certes, dans un mois aura lieu l’élection présidentielle que le fils d’Haydar compte bien emporter haut la main. D’ailleurs tout a été fait pour : faire taire l’opposition et réduire au maximum la présence étrangère et notamment celle des observateurs. La question n’est pas de savoir s’il va gagner mais s’il franchira ou non la barre des 90% de votes favorables.

 

La proximité de cette date a donné au Calife de Bakou de la voix et surtout l’occasion de montrer ce qu’il pense des négociations de … paix sur le conflit du Karabakh. Si c’est pour ramasser des voix supplémentaires,

jeudi 19 septembre 2013

Moscou augmente sa pression


 

***

 

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

 

***

 

Commentaires

 

Moscou augmente la pression urbi et orbi. Après avoir repris la main aux Etats-Unis dans l’Affaire syrienne, la Russie n’en oublie pas moins les visées de l’UE sur les ex-républiques soviétiques. Quant à la France qui espérait jouer un grand rôle important dans cette partie du monde, elle s’est trouvée reléguée au second rang. La Syrie n’est pas le Mali et le Moyen-Orient n’est pas l’Afrique du Nord, les enjeux et la géostratégie sont autrement plus complexes.

 

Voyant l’économie de ces Etats lui échapper, Poutine passe à la vitesse supérieure en perturbant sérieusement

jeudi 12 septembre 2013

Relations UE-Arménie : De l’eau dans le gaz ?


 
 

***

 

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

 

***

 

Commentaires

 

L’Arménie n’a jamais eu l’intention de demander un jour d’adhérer à l’Union européenne, à l’inverse de sa voisine la Turquie qui depuis des années fait en vain des pieds et des mains pour y arriver. Ce n’est pas non plus un secret pour personne, qu’Erevan a des atomes crochus avec Moscou. Ce qui n’est pas le cas de la Géorgie ni de l’Azerbaïdjan. Bien que la nouvelle équipe dirigeante de Tbilissi tente de renouer des liens avec la Russie, elle reste toujours pro-européenne et  très pro-OTAN. Quant à Bakou, il tente par tous les moyens de se passer de Moscou pour vendre son pétrole et surtout son gaz aux Occidentaux, sans pour autant négliger les subsides versés par l’UE.

 

La déclaration du président Sarkissian a fait l’effet d’une bombe, même

mercredi 4 septembre 2013

Libertés et droits de l’homme au Sud-Caucase


 

***

 

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

 

***

 

Commentaires

 

Avec la prochaine élection présidentielle en Azerbaïdjan, l’Arménie et les Arméniens servent plus que jamais de bouc émissaire et de défouloir non seulement pour le clan Aliev mais également pour les médias azéris. Voilà des cibles toutes trouvées pour détourner l’attention de la population et dans la mesure du possible des organismes internationaux des gros problèmes de politique intérieure. Les observateurs étrangers ne sont pas en odeur de sainteté.

 

Pour ce faire, Bakou utilise à fond ses réseaux d’influence et

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More