A la Une

vendredi 20 décembre 2013

Les tribulations des médiateurs sur le dossier Karabakh



 

***
 
Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

 

Commentaires

Si la mission des médiateurs sur le terrain consiste à assister les parties en conflit pour leur proposer des pistes de solution en vue de résoudre pacifiquement le problème du Karabakh, il devrait en être autrement lorsqu'on passe au cran au-dessus.

Que les médiateurs, ayant rang d'ambassadeur, gardent le contact avec leur hiérarchie, à savoir les ministres des Affaires étrangères, c'est normal. Que leurs communiqués soient validés par leur ministère de tutelle, toujours normal puisque ils ne sont pas censés faire cavalier seul, mais là où cela n'est plus très logique c'est

lundi 16 décembre 2013

Les relations arméno-turques après la rencontre Davutoğlu-Nalbandian



 

***

 

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

 

***

 

Commentaires

 

Comme pour les rencontres entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, la rencontre entre l'Arménie et la Turquie, et plus précisément entre Ahmed Davutoğlu et Edouard Nalbandian a été non pas un dialogue de sourds mais deux positions distinctes non convergentes.

 

Dans le cas azéri la situation est claire. Ilham Aliev ne veut pas entendre parler d'un quelconque droit à l'autodétermination de la population du Haut-Karabakh, car pour lui un seul Etat arménien suffit. Corollaire de cette position, il maintient la pression sur les Arméniens par des violations permanentes du cessez-le-feu et par des menaces non voilées d'une reprise des hostilités.

 

Dans le cas turc la situation est tout aussi claire. A l'inverse de l'Azerbaïdjan, ici ce n'est pas

mercredi 11 décembre 2013

La visite annoncée d'Ahmed Davutoğlu en Arménie



 

***

 

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

 

***

 

Commentaires

 

Depuis la venue historique d'Abdullah Gül en Arménie en 2008 dans la cadre de la sélection en vue du mondial de football, aucun officiel turc ne s'est rendu en Arménie. Notons toutefois que le dénommé Mevlüt Cavuşoğlu qui de 2010 à 2012 assurait la présidence de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), s'est rendu en Arménie mais dans le cadre de sa fonction; ce qui ne l'a pas empêché de réactiver la sous-commission sur le Haut-Karabakh, en parallèle avec le groupe de Minsk de l'OSCE.

 

Mais soyons réaliste, comme le pense la plupart des observateurs et des analystes, c'est avant tout pour amadouer l'Union européenne et montrer la bonne volonté d'Ankara que le ministre des Affaires étrangères Ahmed Davutoğlu va en Arménie pour

lundi 9 décembre 2013

La Turquie se prépare pour 2015


 


***

 

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

 

***

 

Commentaires

 

Ce n'est pas faute de l'avoir annoncé urbi et orbi, Ankara fourbie ses armes pour contrer l'offensive de l'Arménie et de la diaspora arménienne en vue du centenaire du génocide.

 

La bataille diplomatique prendra son plein essor en 2014, en attendant le travail a commencé en interne, s'appuyant sur les médias progouvernementaux, les universitaires et autres historiens négationnistes, les nationalistes de tous bords et bien évidemment sur les islamistes "démocrates" de l'AKP.

 

Même si c'est la population turque qui est ciblée, il faut que le travail soit visible de l'extérieur et notamment par les Occidentaux, aussi le gouvernement met en avant les gestes de bonnes volontés tels que

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More