A la Une

mardi 14 juin 2016

Erdoğan-Aliev : Un pas-de-deux bien rodé




***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***

Croire qu’Erdoğan allait fléchir suite au vote du Bundestag, c’est comme croire qu’Aliev va accepter le principe d’autodétermination des peuples et voir le Haut-Karabakh quitter définitivement le giron azéri.

Ces deux présidents «d’une même nation», comme ils aiment à le répéter, n’ont qu’une double-idée en tête : Réduire l’Arménie au silence en étouffant économiquement et politiquement ce petit état et contrer le travail des Arméniens diasporiques. Le premier pour se débarrasser à jamais du poids de son histoire sanglante, le second pour se maintenir au pouvoir et jouir de sa manne énergétique. Et autant que faire se peut, réaliser leur rêve commun onirique : La continuité territoriale panturquisme, de la méditerranée jusqu’aux Ouïghours du Xinjiang.

La machine diplomatique de la Turquie associée à la machine militaire de l’Azerbaïdjan, n’arrivent toujours pas à faire plier leur ennemi. L’Arménie et le Haut-Karabakh résistent plus qu’ils ne devraient, et marquent même des points sur le plan international.

Il est clair que ni les Etats-Unis ni la Russie ne tiennent à chambouler la configuration caucasienne en plus de la situation chaotique du Moyen-Orient. D’autant que les velléités et les entourloupes d’Erdoğan commencent sérieusement à leur échauffer les oreilles, ainsi qu’éroder la patience de l’Union européenne. Quant aux frasques d’Aliev, elles sont supportées par la communauté internationale grâce à la richesse de son sous-sol.

()

Pantalonnade arméno-ottomanesque

L’Archevêque Aram Atechian, Vicaire général du Patriarche arménien de Turquie, a envoyé une lettre au président Recep Tayyip Erdoğan concernant la résolution adoptée par le Bundestag sur le génocide des Arméniens, pour fustiger le parlement allemand et présenter des excuses au nom de la nation arménienne, tout en assurant le président turc du complet soutien de la société turco-arménienne.

Monseigneur Atechian ne précise pas dans son courrier s’il parle également au nom de personnes comme Hrant Dink ou Garo Paylan ou mieux encore, du million et demi d’Arméniens massacrés par les ancêtres de son cher Président !

Quant au sultan turc, il «joue» sans vergogne avec ses minorités comme le chat avec la souris, se permettant même de déclarer : "L’histoire de la Turquie est un exemple de miséricorde et de compassion». (Sic)

 

***

Traductions – revue de presse

Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.am, de News.az, de Trend, et de APA.

***

Arménie

«La reconnaissance du génocide arménien par le Bundestag allemand a été un coup psychologique et moral grave à la partie turque, un coup à sa politique de déni. La Turquie avait un petit champ de manœuvre dans sa politique négationniste avant cette décision. Il ne reste presque plus rien de cette politique aujourd'hui,» a déclaré le directeur du Musée-Institut du Génocide arménien (AGMI), Haïg Demoyan.

Selon lui, l'importance du vote va plus loin, étant donné que l'Allemagne est un pays clé dans l'Union européenne, la locomotive de l'UE. «La Turquie est bien consciente que cette reconnaissance conduira


***

Relations Arménie-Iran

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a exprimé la volonté de son pays de faire les efforts nécessaires pour la paix et la sécurité dans toute la région.

Lors d'une rencontre avec son homologue arménien Edouard Nalbandian à Téhéran, Zarif a fait référence à l'appel de Téhéran à l'Arménie et à l'Azerbaïdjan pour faire preuve de retenue suite aux affrontements dans le Haut-Karabakh en Avril dernier, soulignant que l'Iran est prêt à apporter son aide pour
 
Suite
 

***

Turquie

Le président Recep Tayyip Erdoğan a menacé de "quitter" l'Europe pour faire face seul à sa crise des migrants, avançant que l'Allemagne avait fait du "chantage" à la Turquie en reconnaissant le génocide arménien. Il a également appelé les Allemands à regarder leur propre «histoire» des massacres de masse.

Prenant la parole devant les étudiants de l'Université Sebahattin Zaim, Erdogan a affirmé que l'Allemagne n'a pas le droit moral de blâmer la Turquie pour des massacres, compte tenu de l'Holocauste commis par l'Allemagne nazie et
 
Suite

***

Azerbaïdjan

Le président Ilham Aliev, a eu un entretien en privé avec le nouveau Premier ministre turc Binali Yildirim, en visite officielle à Bakou. Dans une seconde étape, une réunion élargie a eu lieu avec la participation des délégations des deux pays.

Le Président Ilham Aliev a félicité Binali Yildirim pour sa nomination en tant que Premier ministre de la Turquie.

«Je suis très heureux que vous ayez fait votre première visite officielle en Azerbaïdjan. Ceci est
 
Suite

***

Allemagne

«L’Allemagne attache beaucoup d’importance à la mise en œuvre d'un mécanisme d'enquête le long de la ligne de contact du Karabakh,» a déclaré l’ambassadeur d'Allemagne en Arménie Matthias Kiesler.

"L'Allemagne, en tant que pays président de l'OSCE, espère que les Etats membres approuveront le financement nécessaire à la mise en œuvre du mécanisme d'enquête et l'expansion du Bureau du Représentant personnel du Président en exercice de l'OSCE.

Lorsque l'Allemagne a pris la présidence de l'OSCE cette année, elle a
 
Suite

 

***
 **

 


Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.am, de News.az, de Trend, et de APA.

 

 

 

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More