A la Une

mercredi 6 juillet 2016

Loi anti-négationniste



 

***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***

Tout ce qui brille n’est pas or.

La pilule est bien enrobée mais le cœur est amer, la montagne vient d’accoucher d’une souris. Non seulement le mot Arménien n’apparait pas dans le texte, ce qui n’est pas le plus important, mais surtout la loi ne peut pas s’appliquer en l’état au déni du génocide des Arméniens.

Le génocide des Arméniens a été reconnu par des Etats, des parlements, des organisations nationales et internationales et même par une juridiction nationale, mais hélas ottomane et en 1919; Mais aucun tribunal ou instance juridique internationale n’a été saisi du dossier génocide. Plus ennuyeux encore, dans l'affaire Perinçek vs Suisse devant la CEDH et la QPC du 8 janvier 2016, les jurisprudences stipulent que l'incitation à la haine et/ou à la violence n’est pas prouvée, pas plus que le génocide des Arméniens n’a été validé par une instance juridique.

Tout comme il est conseillé de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler, il est tout aussi conseillé de lire plusieurs fois le texte de loi et ses amendements avant de crier victoire.

 
 

Projet de loi :


Amendements :



 

***

Traductions – revue de presse

***

Arménie

À la demande de Washington, le président Serge Sarkissian a eu une conversation téléphonique avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

Les discussions ont porté sur les récents développements dans les négociations de paix du Haut-Karabakh en présence des coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE, en particulier sur le processus de mise en œuvre des accords conclus à Vienne et à Saint-Pétersbourg.

***

Artsakh

«Il est temps pour le Haut-Karabakh de revenir à la table des négociations et représenter ses intérêts en tant qu'Etat indépendant, comme signataire en 1994 du cessez-le-feu," a déclaré à Stepanakert l’ancien ambassadeur américain en Arménie John Evans, en visite avec la délégation de l'enfance du Fonds Arménie.

«Je ne participe pas directement au processus, mais je respecte l'activité de l'ambassadeur américain James Warlick et des autres coprésidents. Je salue également l'activité du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, il souligne toujours la nécessité de résoudre le problème d'une manière pacifique.

()… En collaboration avec le Président du Fonds, le Dr Garo Armen, nous sommes prêts à aider la population de l'Artsakh, parce qu'elle a éprouvé des difficultés avec toute la nation arménienne depuis plus d'un siècle maintenant. Nous savons qu'il y a eu des tragédies. Les derniers événements ont encore renforcé la cohésion du peuple, aussi, nous sommes confiants que nous pouvons atteindre encore plus ensemble. Je veux dire les programmes humanitaires", a-t-il ajouté en tant que Conseiller du conseil d'administration du Fonds.

Rappelons que l'ex-ambassadeur a été black-listé par Bakou pour sa visite au Haut Karabakh.

***

OSCE

Le Président de OSCE et ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a rencontré les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE - Igor Popov (Fédération de Russie), Pierre Andrieu (France), ainsi que Andrzej Kasprzyk, Représentant personnel du Président en exercice de l’OSCE.

Les coprésidents l’ont informé des résultats du sommet de Saint-Pétersbourg du 20 Juin 2016, l'accord sur l'augmentation des effectifs du Bureau et du nombre d’observateurs internationaux supplémentaires dans la zone de conflit. L'objectif étant de
 

***

Russie

La porte-parole officielle du ministère des Affaires étrangères russe, Maria Zakharova, a demandé d'arrêter l'interpréter inconsidérément les résultats de la réunion des dirigeants russe, azéri et arménien sur le règlement du conflit du Haut-Karabakh. La déclaration officielle et donc pertinente est disponible sur le site officiel du MAE russe.

«Je cite la déclaration qui indique clairement que les interlocuteurs ont validé l’augmenter du nombre d'observateurs internationaux dans la zone de conflit. Les parties ont également


***

Turquie

«La qualification de génocide des massacres d’Arménien lors de la première guerre mondial, par le pape François, relève d’une "mentalité des Croisades». Les remarques du pontife n’ont aucun rapport avec la réalité. C’est une déclaration politique qui reflète une mentalité de Croisé.

Il est possible de voir toutes les caractéristiques ou les reflets de la mentalité des Croisades dans les activités du pape, cela est similaire à des campagnes militaires de l'époque médiévale promues par la papauté contre les musulmans du Moyen-Orient,» », a déclaré le vice-Premier ministre turc Nurettin Canikli.

On se souvient que le pape François avait également utilisé cette expression l’an dernier, ce qui avait conduit la Turquie à rappeler son ambassadeur auprès du Vatican pendant 10 mois.

***

APCE

«Selon l'UNESCO, plusieurs milliers d'églises arméniennes ont été détruites sur le territoire actuel de la Turquie,» a déclaré Naira Zohrabian, présidente d’Arménie Prospère et membre de la délégation arménienne à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

La députée a parlé de la destruction systématique des traces de la culture arménienne dans la Turquie actuelle. Ainsi, après le génocide de 1915, la Turquie a

Suite
 

 

***
 **

 

Extrait de Radiolour, de PanArmenian, et de News.am

 


 

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More