A la Une

samedi 30 janvier 2016

Le conflit du Karabakh au Conseil de l’Europe


 

***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***


La solution du conflit arméno-azéri a eu une chance d’aboutir il y a environ 15 ans, au lendemain de la rencontre entre Robert Kotcharian et Heydar Aliev en Avril 2001. Malheureusement l’intransigeance de son fils Ilham, basé sur l’intangibilité des frontières, empêche que celui-ci soit résolu.

L’Arménie a toujours déclaré que l’avenir du Haut-Karabakh proprement dit n’est pas négociable et que la zone de sécurité ou zone tampon – c'est-à-dire les sept districts qui entourent ce dernier – l’est. Alors que pour l’Azerbaïdjan, aucun territoire hérité du «charcutage» soviétique n’est négociable et surtout pas le droit à l’autodétermination des peuples, en l’occurrence celui du Haut-Karabakh.

mardi 19 janvier 2016

2015-2016 : Bilan et perspectives


 

***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***

Une année riche d’événements se termine pour embrayer sur une année qui le sera nettement moins.

()

La communauté internationale et surtout les Arméniens attendaient en cette année du centenaire du génocide un geste significatif de la part de la Turquie. Non pas qu’elle reconnaisse les événements passés avec le qualificatif adéquat, mais qu’au moins elle commence à entrouvrir sa sublime porte à un dialogue constructif.

La messe pontificale du 12 Avril à Rome n’a fait que consolider la décision de Recep Tayyip Erdoğan. Il a fait un geste envers les Arméniens : celui d’avancer d’un jour la commémoration du centenaire de la bataille de Gallipoli, histoire d’occulter celle qui se déroulait le même jour en Arménie.

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More