A la Une

lundi 30 mai 2016

L’après Vienne : Des actes qui contredisent les paroles


 

***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***

L’accord signé à Vienne a eu au moins le mérite d’avoir fait taire les armes lourdes et ramené un calme relatif à la ligne de contact entre l’Artsakh et l’Azerbaïdjan, mais ce n’est pas pour autant que les tirs d’armes légères ont cessé.

Depuis le 5 Avril, il ne se passe pas une semaine sans qu’au moins un soldat arménien ne soit victime d’un tir de snipers. Quant aux activités civiles, elles ont repris au ralenti et notamment le travail dans les champs. Le cessez-le-feu ne signifie pas la paix et toutes les actions menées par l’Azerbaïdjan consistent à pousser les Arméniens à restituer les territoires occupés, Haut-Karabakh inclus. En clair, appliquer les quatre Résolutions votées en 1993 par le Conseil de Sécurité des Nations-Unis en pleine guerre du Karabakh.

samedi 21 mai 2016

Ad-Vienne que pourra



***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***

Il aura fallu des centaines de morts et de blessés de part et d’autre, pour que les grandes puissances en charge du dossier Karabakh daignent intervenir, et se décident à convoquer les belligérants.

On notera toutefois que face à des ministres des Affaires étrangères de poids, Sergei Lavrov et John Kerry, la France a envoyé un sous-ministre, Harlem Désir. Sans doute que le conflit du Haut-Karabakh n’est pas assez «classe» pour déplacer le ministre français des Affaires étrangères, surtout étranger aux Affaires du Caucase et du Moyen-Orient en général.

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More