dimanche 7 juillet 2019

Le bas coup de Macron




***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***

Début Février, au lendemain du dîner du CCAF, l’une de mes chroniques s’intitulait : «Un Macron peut en cacher un autre», faisant le distinguo entre les promesses du candidat et les actes du président. Je ne pensais pas si bien dire.

Toutefois à la décharge du chef de l’état, profitant du 17e Sommet de la francophonie à Erevan, il s’est effectivement rendu en Arménie, et a instauré le 24 Avril journée de commémorations du génocide des Arméniens, suscitant, une fois n’est pas coutume, la colère de la Turquie. On ne peut pas appeler cela des actes «forts» envers la communauté arménienne. La reconnaissance du génocide des Arméniens, lui était un acte fort. Depuis, on voit toujours des personnes importantes devant la statue de Komidas, surtout quand c’est une année électorale, vu que le 24 Avril tombe souvent entre les deux tours. Si vous voyez ce que je veux dire … .

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More