A la Une

mercredi 16 juin 2010

L'UE avance sur la libéralisation des visas pour les pays du Sud-Caucase

***

Traduction Gérard Merdjanian – commentaires

Le Sud-Caucase intéresse plus que jamais l'Union européenne, et ce d'autant plus que les négociations avec la Turquie piétinent de plus en plus et que sa politique extérieure se tourne nettement vers l'Est.

Reste que le versement de subventions et surtout l'assouplissement du régime des visas, sont directement liés au ‘bon' comportement des six pays de l'Est de l'UE. C'est certainement le travail le dur à réaliser pour ces pays de l'ex-URSS, habitués qu'ils ont été aux marchés parallèles, aux copinages systématiques et à des valeurs qui ne sont pas tout à fait celles de l'Europe.

Certes, les nouvelles générations adhèrent plus facilement aux nouvelles normes, mais c'est encore les anciennes qui sont aux commandes.

***


UE_maxi
Le Conseil de l'Union européenne a publié un communiqué lundi qui réitère son soutien aux pays du Sud-Caucase, liant dans le même temps le libre-échange et l'objectif ultime de la libéralisation des visas avec l'UE pour l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie.

Déclaration adoptée par le Conseil :

1. Le Conseil rappelle ses conclusions du 8 Décembre 2009 se félicitant de l'engagement exprimé par l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie pour améliorer leurs relations respectives avec l'UE dans le cadre prévu par le partenariat oriental, comme une dimension spécifique de la Politique européenne de voisinage vers l'Est.

2. Le Conseil attend avec intérêt le lancement des négociations pour l'avenir des accords d'association dans le courant du mois de Juillet 2010, en vue d'établir une association politique et réaliser progressivement l'intégration économique de ces pays avec l'UE, y compris la création d'une profonde et complète de zone de libre-échange, une fois que les pays auront rempli les conditions nécessaires. Le processus de négociation sera guidé par les principes d'inclusion, de différenciation, de conditionnalité et d'appropriation commune. Le Conseil souligne que l'engagement actif des pays partenaires et leur attachement aux valeurs et principes communs, notamment la démocratie, la primauté du droit, le respect des droits de l'homme et la bonne gouvernance sont essentiels pour que les négociations et la mise en œuvre de ces accords ambitieux soient un succès. L'UE s'est engagée à aider les pays partenaires à cet égard.

3. Le Conseil note que la récente décision sur la mise en place de nouvelles sous-commissions dépendantes des Accords de Partenariat et de Coopération actuellement en vigueur avec les pays du Sud-Caucase va considérablement élargir le dialogue sectoriel et contribuer à l'avancement de la mise en œuvre des plans d'action de la Politique Européenne de Voisinage.

4. Le Conseil reconnaît la grande importance attachée à la mobilité des citoyens par les pays du Sud-Caucase. Ayant à l'esprit l'importance d'un environnement sûr, et en conformité avec le Programme de Stockholm et la Déclaration commune du Sommet de Partenariat oriental à Prague, l'UE est prête à promouvoir la mobilité des citoyens des pays du Sud-Caucase et les autres pays du partenariat oriental à travers la facilitation des visas et des accords de réadmission, et une fois ceux-ci conclus et appliqués avec succès, s'orienter vers un processus contrôlé avec des mesures progressives vers la libéralisation des visas comme objectif à long terme, au cas par cas, avec une description bien gérée et sécurisée des conditions de mobilité. Dans ce contexte, le Conseil invite la Commission à élaborer avant la fin 2010 un projet sur la façon d'avancer la coopération dans ce domaine.

5. Le Conseil reconnaît que les conflits entravent non seulement le développement politique et économique des pays partenaires, mais aussi la coopération régionale et la stabilité du continent européen. Dans ce contexte, le Conseil réaffirme son engagement à soutenir les processus visant à résoudre de manière pacifique et durable les conflits de la région et appelle toutes les parties à adhérer pleinement à ces processus.

6. L'UE continuera à promouvoir la stabilité, la prospérité et la coopération dans le Sud-Caucase, en s'appuyant également sur les possibilités offertes par le cadre multilatéral du Partenariat oriental, et réaffirme son engagement à aider l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie à cette fin."

Radio Publique d'Arménie



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More