A la Une

jeudi 17 juin 2010

Rencontre Sarkissian-Aliev-Medvedev à Saint-Pétersbourg

***

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

Partant du fait que Staline a décidé d'autorité de rattacher le Haut-Karabakh à la RSS d'Azerbaïdjan, Bakou refuse catégoriquement toute idée de séparation du Haut-Karabakh de l'entité azerbaidjanaise. Ou dit de façon diplomatique : Bakou accepte les propositions de Madrid ‘mises à jour' à une ou deux exceptions près.

Et c'est là que le bât blesse. Car l'une des exceptions, et de taille, c'est le droit à l'autodétermination du Haut-Karabakh et donc le Statut définitif de l'Artsakh. Droit clairement spécifié dans les principes de base de Madrid. Ce qui explique la position d'Erevan, pour qui le retour pur et simple de l'Artsakh sous tutelle azérie est inenvisageable.

Si l'explication du problème est simple, la solution, elle, ne l'est pas du tout.

***

Le Président arménien Serge Sarkissian, est parti aujourd'hui pour Saint-Pétersbourg pour participer au forum économique annuel international du 17 au 19 Juin.
logo-Forum-St-Petersbourg_m

Serge Sarkissian participera par la même occasion aux événements festifs prévus à l'occasion du 300e anniversaire de la communauté arménienne de Saint-Pétersbourg et notamment au gala et à la réception officielle.

Au Centre national Arménien des Arts, il rencontrera les représentants de la communauté, et assistera à l'ouverture de l'exposition de manuscrits et livres imprimés à la Bibliothèque nationale Saltikov-Chtchedrine.

Il sera également présent à la cérémonie de signature du programme de coopération entre les Universités d'Etat d'Erevan et de Saint-Pétersbourg.

Les Présidents arménien, russe et azerbaïdjanais auront une réunion trilatérale en marge du forum indique brièvement le Cabinet présidentiel arménien. Ni le Kremlin, ni Bakou n'ont sorti de communiqué à cette occasion.

Depuis la dernière rencontre de Sotchi, Aliev a accusé à plusieurs reprises l'Arménie de trainer les pieds aux propositions des médiateurs internationaux, acceptées en grande partie par Bakou. S'adressant aux journalistes azerbaïdjanais la semaine dernière, il avait répété que Sarkissian avait promis à Sotchi de répondre aux dites propositions dans un délai de deux semaines, mais que rien n'a encore été fait.

Aliev avait averti que Bakou pourrait se retirer des négociations en cours si le processus de paix restait dans l'impasse. Il avait également indiqué qu'il ne prévoyait pas de nouvelles réunions en tête-à-tête avec Sarkissian "de si tôt."

Erevan n'a pas encore officiellement clarifié sa position sur la version "mise à jour" des principes de bases de Madrid (Décembre 2007) d'un règlement du conflit du Karabakh présentés l'année dernière par les trois médiateurs, américain russe et français. Les autorités arméniennes ont plutôt remis en question ce que l'Azerbaïdjan appelle ‘acceptation' du document.

*

Extraits de la Radio Publique d'Arménie et de Armenialiberty



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More