A la Une

samedi 4 août 2012

Conflit du Karabakh : Le grand frère n’est pas forcément le meilleur exemple

Traductions et commentaires de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

«Un exemple n'est pas forcément un exemple à suivre» (Albert Camus)

On se souvent qu’il y a plusieurs années la Turquie voulant contrer le combat des Arméniens de la Diaspora pour la reconnaissance du génocide perpétré par les Ottomans en 1915, avait introduit dans ses livres scolaires de la xénophobie envers sa minorité chrétienne, en traitant les Arméniens de traîtres et d’ennemis intérieurs, et expliquer notamment le pourquoi de leurs délocalisations vers les déserts de Mésopotamie - alors provinces de l’empire. Et comme cela ne suffisait pas, la xénophobie s’était transformée en débilité profonde de la part de certains dirigeants.

Ainsi, rappelez-vous, le ministère turc de l’environnement et des forêts avait annoncé en mars 2005 qu’il allait officiellement renommer trois espèces animales autochtones dont les noms scientifiques «menaçaient l’intégrité de l’Etat». Selon le communiqué du ministère, les espèces «séditieuses» étaient un renard roux, «vulpes vulpes kurdistanica», un chevreuil «capreolus capreolus armenus» et un mouton sauvage «ovis armeniana». Elles ont donc été respectivement renommées «vulpes vulpes», «capreolus caprelus capreolus» et «ovis orientalis anatolicus». Et le communiqué de préciser



qu’il existe «malheureusement beaucoup d’autres espèces qui ont été ainsi nommées avec l’intention maligne de démontrer que des Kurdes ou des Arméniens ont vécus dans ces contrées».

Ce n’est que très récemment, suite à des dépôts de plainte auprès des Cours ad hoc de l’UE, que la Turquie a retiré des ses livres scolaires les passages incriminés. Vouloir adhérer à l’UE implique hélas quelques sacrifices.

Mais Aliev n’est pas Erdogan et ne compte ni adhérer à l’UE, ni accepter les propositions des médiateurs du groupe de Minsk. Son unique but est de reconquérir les territoires perdus et ce par tous les moyens, et tant pis si cela choque certains !



***

Traductions

***

Brève de l’APCE

La session d'automne de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe est prévue du 1er au 5 Octobre. Selon Naira Zohrabian du parti «Arménie prospère», et membre de la délégation arménienne, la composition de la dite délégation n'est pas encore validée. La direction devrait être composée de David Haroutiounian (parti Républicain), de Mher Chageldian (parti Règle de Droit), et Vahé Hovannissian (parti Républicain) comme remplaçant. "Tant que la composition du staff n'est pas définitivement confirmée, je ne peux rien dire sur les autres membres. L'ordre du jour n'est pas non plus approuvé, mais il est prévu que les questions se rapportant aux prisonniers politiques azerbaïdjanais vont être abordées dans la session d'automne," a soulignée Mme Zohrabian.


***

Communiqué de la RKH

Suite au texte distribué par la Mission permanente de l'Azerbaïdjan à l'OSCE, le ministère des Affaires étrangères de la République du Haut-Karabakh a sorti un communiqué :

Le ministère des Affaires étrangères de la République du Haut-Karabakh suite à la note transmise par la Mission permanente de l'Azerbaïdjan auprès de l'OSCE, concernant la réinstallation dans les territoires de la RHK, attire l'attention de l'OSCE et des pays-membres sur le caractère propagandiste du document en question, lequel vise à tromper la communauté internationale, à déstabiliser le processus de négociation et la situation dans la région.


***

Brève d’Argentine

Le 1er Août, le conseil municipal de San Isidro, dans l’agglomération de Buenos Aires, a adopté à l'unanimité la résolution sur la reconnaissance du génocide arménien et sa condamnation, rejoignant ainsi "La Journée d'action pour la tolérance et le respect entre les peuples pour la mémoire du génocide arménien" que le Parlement argentin avait adopté en 2006.


***

Brève de Turquie

Le président Barack Obama et le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan se sont entretenu téléphoniquement "pour coordonner les efforts visant à accélérer la transition politique en Syrie, et plus précisément le départ de Bachar al-Assad et répondre aux demandes légitimes du peuple syrien."



***

Brève de la Commission européenne

La Commission européenne a adopté la première partie du Programme d'action régional 2012 pour le Voisinage Oriental(1), qui se concentrera sur les domaines de l'environnement et des transports. Le programme va encourager les pays partenaires à se déplacer vers des économies vertes en aidant la production durable et les processus de consommation, en soutenant par exemple, des techniques moins polluantes et l'utilisation efficace des ressources dans les secteurs de la production, de l'agriculture, de la construction et de l'agro-industrie, ainsi que



***

Le coin des experts

"Une guerre entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan va devenir inévitable tôt ou tard, au vue des positions des parties qui ne se rapprochent pas et qui sont très souvent contradictoires à un degré extrême. C'est pourquoi, je pense, qu’il n'est pas possible de parvenir à un règlement pacifique du conflit du Haut-Karabakh," selon le directeur adjoint de l'Institut russe d'analyse politique et militaire, Alexander Khramichikhin.



***
  *

Extrait  de Radiolour, de Armenpress et de News.am


Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More