A la Une

mercredi 3 mars 2010

Karabakh : L'Azerbaïdjan ne soumettra pas de nouvelles propositions

***

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

Bien que le contenu des contre-propositions, tant arméniennes qu'azerbaidjanaises, n'ait pas été précisé, il est peu probable qu'un changement fondamental soit sur le point d'arriver, et ce pour deux raisons :

- La première, parce que ce type d'annonce ne peut se faire qu'à un sommet, c'est-à-dire lors d'une réunion entre présidents ;

- La seconde, parce que s'il y avait eu un tel changement dans les positions, il y aurait eu des fuites (de sources bien informées), et les derniers discours des dirigeants auraient laissé transparaitre peu ou prou cet état de fait .

Au contraire, c'est un durcissement qui apparaît dans les discours azéris, et notamment côté militaires, avec l'approche de l'échéance du processus de normalisation arméno-turque et la crainte de le voir aboutir. Quant à l'Arménie, comme elle l'a annoncé de multiples fois, elle ne lâchera rien tant que la sécurité et le devenir du Haut-Karabakh ne seront pas clair pour tout le monde.

***

"Bakou n'a pas l'intention de soumettre de nouvelles propositions sur les principes de Madrid mis à jour, pour un règlement du conflit du Karabakh," a déclaré le ministre azéri des Affaires étrangères, Elmar Mammediarov.
Elmar-Mahmediarov14_medium

L'Azerbaïdjan a travaillé sur les principes de Madrid pendant deux ans et a soumis le document approprié aux médiateurs de l'OSCE en Décembre en Grèce, a indiqué Mammediarov lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue espagnol, Miguel Angel Moratinos, hier soir à Bakou à la sortie de leur entretien.

Lors de la dernière réunion trilatérale entre les présidents azerbaidjanais, arménien et russe le 25 Janvier à Sotchi, il a été convenu que Bakou et Erevan présenteraient des propositions sur les points litigieux des principes de Madrid dans les deux semaines qui suivaient. Le ministre des Affaires étrangères arménien a déclaré hier qu'Erevan avait présenté les siennes.

(…)

Mammediarov a précisé que toutes les questions avaient été réglées en marge de la réunion de l'OSCE, en Décembre 2009 à Athènes.

"Les principes de Madrid ont été présentés pour la première fois en Novembre 2007, et une version mise à jour deux ans plus tard. Nous ne considérons pas qu'il ne soit pas nécessaire de faire de nouvelles propositions. Cela va dépendre des résultats de ma rencontre avec les coprésidents du Groupe de Minsk qui doit se tenir à Paris le 5 Mars," a-t-il poursuivi, laissant ouverte la possibilité d'une nouvelle soumission de la part de Bakou.

Le ministre commencera une visite officielle le 4 Mars à Paris, où il rencontrera probablement les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE, avant la réunion sur la résolution du conflit du Haut-Karabakh prévue le 5, a-t-il été précisé lors de la conférence de presse ; rapportent les médias azerbaïdjanais.

Radio Publique d'Arménie



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More