A la Une

mardi 15 juin 2010

Edouard Nalbandian en Géorgie

***

Traduction Gérard Merdjanian – commentaires

Voyage politiquement correct comme il se doit entre pays voisins. Si les relations entre Etats sont restées ‘amicales', il en est tout autrement des relations entre l'Etat géorgien et ses minorités. (Cf. mes commentaires du 9 juin).

N'oublions pas que Tbilissi est économiquement pieds et poings liés avec ses deux voisins islamiques que sont la Turquie et l'Azerbaïdjan ; la guerre avec la Russie n'ayant qu'aggravé les choses. La Géorgie est utilisée comme zone de transit pour les oléoducs, gazoducs, voies de chemin de fer et autres trafics divers et variés entre la Turquie et l'Azerbaïdjan.

Face à cela, le président Saakachvili se doit de rendre la monnaie. Si l'on ajoute à cela un nationalisme exacerbé du clergé orthodoxe et de nombreux dirigeants géorgiens, les minorités sont toutes désignées, à commencer par les chrétiens, Arméniens en tête.

Que le ministre arménien des Affaires étrangères doive mettre en œuvre toute sa diplomatie dans ce contexte, on le comprend. Ce qu'on comprend moins, c'est comment l'UE peut verser depuis des années d'assez grosses subventions pour l'amélioration du cadre et du niveau de vie des minorités, et que ce n'est toujours pas suivi des faits ?

***

Ce week-end, le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandian, a rencontré son homologue géorgien, Grigol Vashadze, ainsi que le président Michael Saakachvili.

Le service de presse du ministère arménien des Affaires étrangères a indiqué que la réunion a commencé par un tête-à-tête, puis a continué avec la participation des délégations.

Les discussions ont porté sur les perspectives de développement des relations entre les deux pays et sur un large éventail de questions régionales.


Grigol-Vashadze-et-Edouard_
Grigol Vashadze a hautement apprécié la coopération avec l'Arménie dans différents domaines et a noté que les autorités géorgiennes ont la volonté politique d'approfondir et d'élargir la coopération mutuelle entre les deux pays.

Une discussion approfondie sur un certain nombre de questions intéressant la Géorgie et les Arméniens a suivi. Ainsi, Grigol Vashadze a présenté les programmes en cours de réalisation mis en œuvre par les autorités géorgiennes.

E. Nalbandian à son tour a exprimé sa gratitude pour l'invitation à Tbilissi et l'accueil chaleureux, il a noté avec satisfaction que les dirigeants arméniens et géorgiens sont intéressées à renforcer et à développer les relations amicales.

Edouard Nalbandian a souligné une fois de plus que : "il n'y a pas de problèmes entre les deux voisins qui ne puissent être résolus grâce à un effort commun."

La coopération économique et le commerce entre les deux pays ont été abordés, ainsi que le processus de mise en œuvre de programmes conjoints dans les domaines des transports et de l'énergie.

Concernant la coopération culturelle, le ministre arménien a exprimé sa satisfaction sur l'activation des échanges enregistrés dans le domaine de la culture, en particulier sur le succès des Journées de la culture géorgienne menée en Arménie et vis et versa. Un engagement a été pris pour la poursuite de cette expérience positive.


Mikhail-Saakashvili-et-Edou
La réunion a été suivie par une conférence de presse conjointe. Le jour même, le ministre des Affaires étrangères arménien est parti pour Batoumi, où il fut reçu par le président Michael Saakachvili. Edward Nalbandian a transmis les salutations du Président arménien à son homologue géorgien.

Michael Saakachvili s'est réjoui des relations amicales établies entre les deux pays et a indiqué que le dialogue établi avec le président arménien offre l'occasion d'aller de l'avant de manière efficace dans la coopération bilatérale.

M. Saakachvili et Nalbandian ont échangé leurs points de vue sur les questions de l'agenda bilatéral, et ont examiné le processus de mise en œuvre des accords pris entre les chefs des deux pays, et des programmes de coopération économique. Au cours de la conversation, un certain nombre de questions intéressant la Géorgie et les Arméniens, les moyens de leur résolution ont été abordés. A la demande de Michael Saakashvili, le ministre a présenté la situation dans le processus de règlement de la question de l'Artsakh et les derniers développements sur la normalisation des relations arméno-turques. Le président géorgien a demandé de transmettre ses meilleurs vœux à son homologue arménien.

Dans la matinée du 14 juin, lors de sa réunion avec la communauté arménienne de Géorgie, Edouard Nalbandian a parlé de l'état actuel et des perspectives des relations arméno-géorgiennes, et a donné des informations sur ses réunions. A la demande des représentants des Arméniens de Géorgie, il a présenté les priorités de la politique étrangère de l'Arménie.

Au sortir de la rencontre avec ses compatriotes, M. Nalbandian s'en est retourné à Erevan.

Extrait d'Armenpress



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More