A la Une

mercredi 14 juillet 2010

Génocide des Arméniens : Procès contre l'Etat allemand

***

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

Etant allié avec l'empire ottoman (alliance des empires centraux durant la première guerre mondiale), le Reich a conseillé, fourni en armement et assisté sur le terrain les troupes turques en opérations.

En plus de l'Etat, les Banques allemandes n'ont pas été en reste. Aux comptes et aux assurances-vie que les Arméniens détenaient dans ces banques, il faut ajouter les valeurs dérobées et/ou confisqués aux Arméniens et déposées chez elles par les Turcs, qu'ils soient dirigeants ou pas.

RAPPEL : La loi du 20 avril 1922 prévoit la confiscation en Cilicie de tous les biens appartenant aux personnes qui avaient ‘quitté' la région ; - celle du 25 avril 1923 étend la confiscation à tous les Arméniens, quels que soient les motifs ou la date de leur départ du pays ; - celle de septembre 1923, article 2, interdit le retour des Arméniens en Cilicie et dans les provinces de l'Est (Arménie Occidentale).

***


StefanTachdjian-et-sa-famil
Le procureur allemand Stefan Tachdjian intente un procès contre le gouvernement de la République Fédérale d'Allemagne affirmant que les massacres des Arméniens dans les années 1915/1916 sont un génocide au sens de la Convention des Nations Unies de 1948, et que de plus la RFA est coresponsable de ce génocide au même titre que le Reich allemand selon les critères de la Cour constitutionnelle fédérale allemande. La demande de procès a été déposée le 21 Juin.

"J'avais prévu de déposer ma demande le 24 avril 2010, mais mes journées étaient surchargées à l'époque. Je suis heureux d'avoir intenté cette action aujourd'hui, coïncidant avec la visite du président arménien en Allemagne. J'espère que la question sera examinée par les autorités des deux Etats. Le soutien de l'Arménie est très important pour la réussite du procès," a souligné Stefan Tachdjian dans son interview avec PanARMENIAN.Net.

Comme il l'avait déclaré en Mars 2007, il a présenté des preuves de la participation directe de soldats allemands dans le génocide des Arméniens, au Bureau du Bundestag s'occupant des questions du Caucase. "J'ai présenté des documents du ministère allemand des Affaires étrangères après avoir eu une conversation avec le ministre arménien des Affaires étrangères à Erevan, en décrivant les massacres perpétrés par des soldats allemands dans les villes d'Urfa et Zeitoun, les Commandants de l'armée allemande extirpaient les Arméniens des maisons pour faciliter les travail des Turcs," a souligné le magistrat, ajoutant qu'en Février 2010, le parti de gauche ‘Die Linke' avait posé les mêmes questions au gouvernement allemand, et que celui-ci avait fait les mêmes réponses que la Turquie concernant le génocide.

"Le gouvernement allemand a nié les faits, en indiquant que la question doit être étudiée par les historiens (…) C'est une honte pour l'Allemagne et c'est insupportable du fait que le génocide n'aurait pas eu lieu si le Reich allemand n'avait pas été d'accord."

La question sera examinée au tribunal administratif de Berlin et soumis à l'examen du gouvernement allemand. La première audition devrait avoir lieu dans six mois.

PanArmenian.Net



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More