A la Une

mardi 16 novembre 2010

Karabakh : Edouard Nalbandian apporte des précisions

***

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

Depuis des années qu'Ilham Aliev joue sur deux tableaux ne surprend plus personnes. D'un côté face aux pays coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE, il donne le change en laissant croire qu'il est prêt à négocier avec l'Arménie à partir des principes de bases proposés par mes médiateurs, lesquels relèvent timidement les non respects des engagements ; de l'autre il met en œuvre son désir de reconquête du Karabakh par des voies non-pacifiques : - usage quotidien de snippers ; - envois de commandos ; - et surarmement intensif.

Le risque majeur de ce petit jeu azéri, reste un dérapage incontrôlé des ‘va-t-en-guerre' débouchant sur des actions de plus grandes envergures et la reprise pure et simple de la guerre. A tout vouloir, Ilham Aliev risque de perdre sur de nombreux tableaux.

***

*


Edouard-au-Conseil-Inde_med
"D'importants développements dans le processus de règlement du conflit du Karabakh ont eu lieu à Astrakhan le 27 Octobre dernier," a déclaré le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandian, au Conseil indien de Relations Extérieures.

"À l'initiative du Président russe, les Présidents de l'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont rencontrés pour discuter du processus de règlement du problème du Karabakh. Les parties ont publié une déclaration conjointe à l'issue de la réunion, qui stipule qu'il est nécessaire de prendre des mesures supplémentaires pour l'établissement de la confiance mutuelle dans le domaine militaire et le renforcement du régime de cessez-le feu. Dans un premier temps les parties ont convenu d'échanger des prisonniers et les corps des tués. Nous avons commencé la mise en œuvre de l'accord au lendemain de la réunion. Il est dommage que l'Azerbaïdjan ait utilisé même cet échange pour tromper son public," a-t-il ajouté.

"Lors d'une cérémonie spéciale organisée à cette occasion du 7 Novembre [ndlt : élections législatives], le président azerbaïdjanais Ilham Aliev a de nouveau déclaré sa volonté de résoudre le problème du Karabakh par la voie militaire. Le soldat azerbaïdjanais, qui avait tué cinq Arméniens et blessé trois autres, a été traité comme un héros."

"Les blessures de la guerre déclenchée par l'Azerbaïdjan ne sont pas encore été guéries que Bakou se prépare à un nouvel aventurisme, et les pétrodollars sont consacrés à la préparation d'une nouvelle provocation militaire. Si l'Azerbaïdjan souhaite trouver une solution au problème du Karabakh, il devrait pleinement participer aux négociations dans le cadre du Groupe de Minsk de l'OSCE plus pratiques que formelles," a-t-il conclu.

*

Extrait de la Radio Publique d'Arménie



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More