A la Une

samedi 18 décembre 2010

Autriche : un député remet l'ambassadeur turc à sa place !

Commentaires : Les Autrichiens en ont marre de la tolérance à sens unique. Le député Ewald Stadler a fustigé l'ambassadeur de Turquie au parlement et a été chaleureusement applaudi. Ce n'est peut-être pas très diplomatique mais cela a au moins le mérite de mettre le point sur les i.

*

Traduction par Marie pour Poste de veille :

*

Voir la video

*


Ewald-Stadler_medium
La parole est maintenant donnée à M. Ewald Stadler du parti BZÖ :

J'exige que le Ministre fédéral des Affaires européennes et internationales déclare l'ambassadeur de Turquie, M. Kadri Ecvet Tezcan, persona non grata, et exige sa démission avec effet immédiat.

Messieurs de l'ambassade de Turquie, et je ne serai pas aussi poli que mon collègue van der Bellen, ni me mettrai à genoux, en vous appelant « Votre excellence », non,

Donc, Messieurs de l'ambassade de Turquie, je ne dis pas Mesdames, il n'y en a pas de toute façon,

Messieurs de l'ambassade de Turquie et vous, membres du Parlement, laissez-moi vous relater l'assassinat, le 3 juin 2010, - il y a peu de temps – à Iskenderun, de l'archevêque Luigi Padovese, frappé de 8 coups de poignard dans le dos, par un Turc musulman de 26 ans, Murat Altun, qui hurlait « Allahu Akhbar », Allah est le plus grand !

L'archevêque a couru dans la rue pour demander de l'aide, qu'il n'a pas reçue. Son assassin l'a poursuivi pour lui couper la tête, ne la laissant attachée au corps que par un lambeau de chair.

Plusieurs prêtres chrétiens ont été tués en Turquie depuis 2008, dont l'un en 2008.

Comment ? Que dites-vous ? « Qu'est-ce qu'il y a de dramatique » ?
Je sais que ce drame vous est complètement égal. Mais pourtant, ce sont vos amis. Vous devriez vraiment avoir honte et c'est cela qui vous agace. Je m'attendais à cette réponse. Votre passion pour la soi-disant « liberté de religion » est une totale hypocrisie.

Quand un évêque chrétien a la tête coupée, vous n'avez aucune réaction.

Mais je vais vous dire ceci, Messieurs de l'ambassade de Turquie. Je ne peux même pas imaginer les émeutes et les réactions en Autriche, si quelqu'un touchait à un imam musulman ou à un autre religieux musulman, je ne dirais pas un « guide spirituel », car de la spiritualité vous n'en avez pas du tout. Jamais ici, un représentant de votre religion n'a été agressé, par contre, cela arrive chaque jour dans votre pays.

Prenez note des choses suivantes M. l'ambassadeur :

Nous n'avons pas demandé que vous envoyiez chez nous, tous ces illettrés d'Anatolie que la Turquie nous envoie. Nous n'avons pas demandé de nous envoyer tous vos islamistes de l'âge de pierre. Ces gens qui enterrent, vivante, leur fille de 16 ans, car elle aurait eu des relations hors du mariage religieux, comme cela s'est passé il y a 2 ans ! Nous ne vous avons pas demandé de faire des choses comme cela !

Mme Muhltonnen, n'avez-vous vraiment aucune pitié pour cette jeune fille ? Une fille de 16 ans, enterrée vivante ! Elle n'était pas une catholique, alors, vous AVEZ LE DROIT d'éprouver un peu de compassion pour elle.

On n'a pas demandé d'envoyer ces gens chez nous, mais les Turcs nous envoient ce genre d'individus.

Mesdames,

Et maintenant, il (l'ambassadeur Turc) se plaint que nous ne voulons pas les intégrer et en même temps, il leur dit qu'ils ne doivent pas s'intégrer. Vous pouvez voir ce M. Erbakan qui se pavane partout en Europe déclarant : « L'intégration et l'assimilation sont, tout simplement, des crimes contre la turquéité ».

Voilà comment ça se passe ! Mesdames et Messieurs du gouvernement de coalition, et vous dans la section de gauche, avec votre tolérance de « romantiques » et votre sacrée dévotion pour les droits humains, savez-vous qu'il y a un article du Code Pénal turc, § le 301, qui signifie que si quelqu'un en Turquie s'avisait de dire les mêmes choses que l'ambassadeur a dites ici en Autriche, si ses propos avaient été dirigés contre la Turquie, il serait condamné comme un criminel.

En effet, le § 301 criminalise le : « dénigrement de la nation, de l'Etat, de la république, et de toutes les institutions de la Turquie », ce qui lui vaudrait entre 6 mois et 2 ans de prison. Voilà la Turquie ! Et c'est eux, maintenant, qui nous donnent des leçons !

M. l'ambassadeur, prenez immédiatement le train Orient-Express et retournez à Istanbul, dans votre paradis de rêve.

Mesdames et Messieurs, je vous dis, à tous, ceci : notre pays n'est pas uniquement constitué de ces sortes de « romantiques de la tolérance », nous avons aussi des gens qui n'en peuvent plus de ce bla-bla de la tolérance à sens unique.

M. l'ambassadeur, vous vous nourrissez de cette tolérance-là, vous l'exploitez à fond, n'est-ce pas ?

Mais, moi, je vous avertis, il y a des hommes au niveau politique qui n'acceptent plus du tout cela, et les électeurs, là, dehors, ne l'acceptent absolument plus du tout,

Et, oui, ces gens existent, vous pouvez me croire là-dessus !

*

Poste de veille



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More