A la Une

jeudi 24 février 2011

La diplomatie américaine au Sud-Caucase

***

Traduction Gérard Merdjanian – commentaires

Comme il a été dit à plusieurs reprises tant par les observateurs que par les intéressés eux-mêmes, l'Azerbaïdjan n'a aucune intention de changer quoi que ce soit dans ses agissements, que ce soit sur la ligne de contact au Karabakh ou lors des négociations de paix avec l'Arménie. Si les médiateurs internationaux persistent à se contenter de déclarations verbales basées sur le droit international, ce ‘petit jeu' risque de durer un certain temps. Temps mis à profit par les dirigeants azerbaidjanais pour se suréquiper militairement.

Une chose est sûre : Si Ilham Aliev persiste à ce que le Haut-Karabakh retourne sous l'autorité de Bakou, il lui faudra déclencher une nouvelle guerre. Et les pays coprésidents du Groupe de Minsk, Etats-Unis-Russie-France, seront bien avancés d'avoir laissé pourrir la situation.

C'est là, peut-être, que les Etats-Unis ont un rôle important à jouer avec leur nouvel ambassadeur à Bakou, qui connaît bien le sujet. Avec les intérêts qu'il a dans la région et en Azerbaïdjan même, Washington a plus l'oreille d'Aliev que Moscou. Et comme chacun sait, Moscou pilote Erevan à distance ...

***

*

* James Steinberg *

Le Sous-secrétaire d'État James Steinberg, accompagné par le Sous-secrétaire d'État adjoint, directeur du Bureau des Affaires européennes et eurasiennes, Philip Gordon, est arrivé à Erevan pour sa première étape d'une tournée dans les trois États du Sud-Caucase, de la Bosnie et de l'Albanie.
James-Steinberg-et-Serge1_m

Il a rencontré le Président Serge Sarkissian mercredi soir. Le Service de Presse du président a déclaré, sans plus de détails : "les deux interlocuteurs ont échangé leurs points de vue sur les questions de sécurité régionale et sur le processus de résolution du conflit du Haut-Karabakh."

De son côté, Steinberg a souligné le fait que c'était sa troisième visite en Arménie en deux ans. Les récents pourparlers de Sarkissian à Munich avec la secrétaire d'État Hillary Clinton, et une visite à Washington en avril 2010, témoignent de la "force des liens entre nos deux pays."

Ces pourparlers précèdent la nouvelle réunion des présidents arménien et azerbaïdjanais qui devrait avoir lieu le 5 Mars prochain sous l'égide du président russe Dmitri Medvedev. Sujet qui sera certainement abordé vendredi à Saint-Pétersbourg lors de la rencontre Sarkissian-Medvedev.

Il est également prévu des rencontres avec des représentants de la société civile et des médias dans chacun de ces pays.

Le directeur de la CIA, James Clapper, aurait exprimé sa préoccupation au sujet des violations du cessez-le-feu lors des audiences du Congrès, la semaine dernière à Washington. Il a attiré l'attention sur de nouvelles escalades de tensions le long de la ligne de front, fortement militarisée.

*

* Matthew Bryza *


Matthiew-Bryza19_medium
"Il n'y a pas de question plus importante dans cette région que la résolution du conflit du Haut-Karabakh dans le contexte de l'établissement de la paix dans la région. Cette question sera au centre de la visite du Sous-secrétaire d'État James Steinberg à Bakou," a déclaré l'ambassadeur américain en Azerbaïdjan, Matthew Bryza.

*

Extrait de Armenialiberty et de PanArmenian.net



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More