A la Une

jeudi 17 mars 2011

Haut-Karabakh : Les médiateurs ont terminés leur tournée dans la région

***

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

Il semblerait qu'à force ‘d'enfoncer le clou' celui-ci ait quelque peu progressé. Des cinq réunions depuis cet été entre les parties en conflit, tant du côté des pays coprésidents du groupe de Minsk, des médiateurs internationaux que du côté de Bakou, quelques éléments autres que les déclarations générales habituelles de bonnes volontés, sont apparus.

La coprésidence française par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, en réponse à une question du président du groupe d'amitié France-Arménie, a clairement déclaré que : « le principe d'autodétermination était un principe fondamental dans la résolution de tout conflit. »

Les médiateurs ont fait un crochet par le Haut-Karabakh pour s'entretenir avec les dirigeants de la RHK. Habitude qu'ils avaient perdue depuis un certain temps, alors que les Karabakhis sont les premiers concernés par les négociations de paix.

Bakou, dérogeant de son habituel blocage sur toute proposition émanant des médiateurs autre que l'intégrité territoriale, a accepté cet automne l'échange de prisonniers sous l'égide de la Croix Rouge internationale (CICR).

Hélas ces quelques points positifs ne contrebalancent pas le surarmement excessif de certains ; les victimes en nombre croissant de part et d'autre de la ligne de contact ; et la volonté à peine voilée des azerbaidjanais de vouloir reconquérir par la force les territoires perdus.

***

* A Erevan


groupe-de-Minsk—Edouard10_
Le 16 Mars le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandian, a reçu les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE, Bernard Fassier, Robert Bradtke et Igor Popov ainsi que le Représentant personnel du Président en exercice de l'OSCE, Andrzej Kasprzyk.

Les résultats de la réunion de Sotchi du 5 Mars dernier ont été examinés. Le ministre arménien a exprimé l'espoir qu'il sera possible de réaliser des progrès dans le processus de négociation sur la base des accords conclus entre les présidents à Sotchi.

Il a attiré l'attention de ses hôtes sur les fréquentes provocations de l'Azerbaïdjan sur la ligne de contact et sur les cas de violation du cessez-le-feu, notant que celles-ci ne contribuent pas à la création d'une atmosphère propice dans les négociations.

"Si l'Azerbaïdjan acceptait de suivre les appels des coprésidents du Groupe de Minsk et de la communauté internationale pour retirer ses tireurs d'élite de la ligne de contact, cela ne pourra que faciliter le processus de négociation pacifique", a déclaré le chef de la diplomatie arménienne.

Au cours de la conversation, les coprésidents ont présenté les résultats de leurs rencontres à Bakou.

A noter :

Le même jour, lors d'une conférence de presse, le politologue Sergueï Chakariants a indiqué que lors de la réunion de Sotchi, l'Azerbaïdjan aurait accepté de retirer ses tireurs d'élite de la ligne de contact. En attendant, l'Azerbaïdjan a de nouveau ‘joué' les provocateurs. Selon le politologue, la patience des coprésidents du groupe de Minsk de l'OSCE est à bout, au vue de la politique menée par l'Azerbaïdjan sur des ruptures permanentes des accords.

*

* A Stépanakert


Palais-president-stepan_med
Le 16 Mars le Président de la République du Haut Karabakh (Artsakh), Bako Sahakian, a reçu les coprésidents du groupe de Minsk de l'OSCE.

Il a été de nouveau répété qu'une solution militaire au conflit était absolument inacceptable et que cela pouvait déboucher sur des conséquences imprévisibles. Le Président s'est félicite de la volonté des coprésidents du groupe de Minsk de l'OSCE d'élaborer des mécanismes pour révéler les cas de violation du régime de cessez-le feu, et a souligné que si ils sont appliqués, ils pourraient jouer un rôle sérieux dans le maintien de la paix et de la stabilité.

Le président a de nouveau attiré l'attention des négociateurs sur la position destructrice de Bakou et a appelé à utiliser tous les moyens possibles pour cette situation. "Sans cela, il sera impossible de s'attendre à un changement positif dans le processus de règlement du conflit," a-t-il souligné

Les médiateurs ont parlé de leurs réunions avec les ministres des Affaires étrangères et les présidents azerbaïdjanais et arménien, et que les trois principes de bases étaient au cœur des discussions.

"Nous avons parlé de la réunion de Sotchi, le président arménien a qualifié ces rencontres de positives. Nous sommes partageons également ce point de vue. Nous avons également discuté des derniers incidents et de la situation actuelle dans la ligne de contact et sur le comment minimiser les pertes des deux côtés".

Notant que trois pays coprésidents coopèrent étroitement sur les questions de régulation du conflit du Haut-Karabakh, B.Fassier a déclaré : "Nous travaillons en une équipe soudée" ; et d'ajouter : "Les médiateurs présenteront leur rapport aux représentants des pays membres du Groupe de Minsk à Vienne la semaine prochaine."

Gueorgui Pétrossian, le ministre des Affaires étrangères de la RHK, ainsi que Andrzej Kasprzyk et d'autres fonctionnaires étaient présents à la réunion.

*

Extraits de la Radio Publique d'Arménie de Today.az et de AzadArtsakh



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More