A la Une

mercredi 10 août 2011

Rencontre de Sotchi : un nouveau coup d'épée dans l'eau

***

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

Le communiqué du Kremlin, bien que laconique, est suffisamment explicite. Dire que les discussions furent ‘extrêmement franches' signifie simplement qu'Ilham Aliev est resté campé sur ses positions. Il est inutile de repréciser lesquelles.

Par contre il serait intéressant de savoir si le président russe s'est contenté de ‘jouer les caisses enregistreuses' ou s'il a commencé à ‘mettre les points sur les i' ? A noter toutefois à sa décharge, que les deux autres coprésidents médiateurs, en font encore moins.

Jusqu'à présent pour les dirigeants azéris, ‘négocier' signifie ne faire aucun compromis et rester intransigeant, quant à ‘pacifiquement', cela signifie sans doute violer en permanence le cessez-le-feu et payer des snippers pour faire le sale boulot.

Ce serait bien que quelqu'un explique un jour au calife de Bakou ce que signifie le terme ‘négociations de paix'.

***


Ilham-Aliev-et-Medvedev7_me
Le président russe Dmitri Medvedev a rencontré mardi à Sotchi son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliev. Les deux dirigeants n'ont fait aucune déclaration publique après la réunion.

Le communiqué du Kremlin indique que : "les discussions ont été extrêmement franches, les sujets abordés ont porté sur les relations russo-azerbaïdjanaises et bien sûr sur le processus de négociation concernant le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Aucun détails n'a été fourni."

Lors d'un entretien télévisé avec Ilham Aliev avant la rencontre, le président Medvedev avait déclaré : "Je voudrais avoir une conversation extrêmement franche avec vous sur ce qu'il faut faire, comment les événements pourraient se développer compte tenu de notre dernière réunion trilatérale, tenue à Kazan le 24 Juin dernier avec le président Serge Sarkissian, ainsi que les précédentes, tenues dans le même format."

De son côté, Ilham Aliev a salué la participation active de Medvedev pour la recherche de la paix du Karabakh. Il a déclaré que près d'une douzaine de Sommets Arménie-Azerbaïdjan avaient été organisés par Medvedev au cours des trois dernières années qu'ils "ont beaucoup contribué à rapprocher les positions des uns et des autres." Et d'ajouter : "C'est le principal problème de la sécurité régionale et, bien sûr, l'Azerbaïdjan est intéressé plus que quiconque à une résolution rapide du conflit."

*


Alexei-Vlassov2_medium
Le directeur du Centre d'Etudes de l'espace postsoviétique, Alexeï Vlassov, avait déclaré lundi qu'il est possible que le côté azéri ait accepté les propositions énoncées dans le message personnel envoyé par Medvedev. "Toutefois, la réponse, non révélée, du président Serge Sarkissian, pourrait être la raison qui a poussé Medvedev à rencontrer Aliev plutôt que Sarkissian," a-t-il souligné.

La prochaine réunion trilatérale ne se fera qu'avec la garantie donnée par les intéressés à Moscou, qu'ils signeront le document qui leur sera présenté, ce qui devait se faire à Kazan. "En cas de succès de la rencontre avec Aliev, suivi par celle avec Sarkissian, la signature d'une feuille de route modifiée conclura cette étape, et les négociations rentreront dans une nouvelle phase."

**

Extrait de Armenialiberty et de PanArmenian.net



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More