A la Une

jeudi 1 août 2013

Bakou déblaye le chemin en vue de l’élection présidentielle


 

 

 

***

 

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

 

***

 

Commentaires

 

Les dirigeants azéris, le parti présidentiel au pouvoir, les médias à la botte des autorités se préparent à réélire le président Aliev. Rappelons qu’Ilham Aliev, fils du camarade président Haydar Aliev, a fait modifier la constitution en mars 2009 pour pouvoir briguer un troisième mandat de cinq ans.

 

Bien que la campagne ne démarrera qu’à la mi-septembre, les clubs de fans, qu’ils soient politiques ou journalistiques, bref tous ceux qui profitent du clan Aliev, déblaient le terrain pour leur poulain. Le gouvernement n’est pas en reste, s’occupant des étrangers institutionnels ‘empêcheurs de tourner en rond’, tels
les ONGs et les organisations internationales, présents pour constater le bon déroulement de la campagne électorale et du vote.

 

Le principal de ces ‘gêneurs’ est l’OSCE, et ce pour deux raisons essentielles :

-      1- Parce qu’elle chapote le groupe de Minsk, lequel groupe est considéré comme inefficace, car ne prenant pas suffisamment en compte la principale revendication de Bakou, à savoir l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan et son corollaire le retrait des troupes arméniennes du Karabakh.

-      2- Parce que les coprésidents médiateurs persistent, appuyés en cela par la communauté internationale, à ce que soit respecté le non usage de la force ou de sa menace, et demandent que le droit à l’autodétermination de la population du Haut-Karabakh soit reconnu. Et cela Bakou ne peut l’admettre, car il est hors de question d’une quelconque ‘indépendance’ du Haut-Karabakh, pas plus que laisser le statu quo perdurer et donc leur interdire de ‘titiller’ les Arméniens en violant plusieurs par jour l’accord de cessez-le-feu. L’idéal étant que la partie arménienne tombe dans le piège de la provocation et contre-attaque, donnant le prétexte au Zorro de la Caspienne de faire usage de son arsenal militaire.

 

Bien évidemment, on pourrait ajouter une troisième raison qui n’est pas propre à l’OSCE, mais à tous les organismes internationaux (Organisation de la Conférence Islamique mis à part), qui suivent le respect des libertés et des valeurs démocratiques ; qu’ils soient politiques (UE, PE, APCE, OSCE) ou ONG (Amnesty International, Reporters Sans Frontières ou Human Rights Watch).

 

Se retrouver systématiquement dans le peloton de tête des Etats mal notés doit finir par agacer le potentat azéri, même s’il n’en a cure. Distribuer des millions à droite et à gauche n’est peut être pas suffisant pour s’acheter une bonne conduite.

 

 

***

 

Traductions –revue de presse

 

***

 

Brèves d’Azerbaïdjan

 



Interview par News.az du Chef de cabinet adjoint et directeur du Département des Affaires extérieures de l'administration présidentielle de l'Azerbaïdjan, Novruz Mammadov.

 

Q : Nous avons presque oublié le nombre de fois que nous avons eu des rencontres pour la libération des territoires occupés au cours des dernières années. La communauté internationale ne peut pas encore faire admettre à l'Arménie que

 
Suite

 

***

 

Philippe Lefort en tournée

 



Le président Serge Sarkissian a reçu le 18 juillet, le Représentant spécial de l'UE pour le Sud-Caucase et la crise en Géorgie, Philippe Lefort.

 

Les parties ont discuté sur les façons dynamiques de faire progresser les relations Arménie-UE, les développements régionaux ainsi que l'aide de l'UE aux réformes en Arménie, mises en œuvre dans un certain nombre de

 
Suite

 

***

 

Le coin des experts, des observateurs ainsi que deux éditorialistes

 



"Au lieu de contempler les perspectives d'adhésion à l'Union européenne, l'Arménie doit tenir compte des intérêts du pays en termes plus larges d’autant que Bruxelles n'est pas intéressé par cela.

 

Compte tenu des intérêts de l'Arménie, deux points doivent plutôt être pris en compte : En premier lieu,

 
Suite
 
 

***

 **

 

 

Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.am, de News.az et d’AzadArtsakh

 


 

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More