A la Une

mercredi 4 septembre 2013

Libertés et droits de l’homme au Sud-Caucase


 

***

 

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

 

***

 

Commentaires

 

Avec la prochaine élection présidentielle en Azerbaïdjan, l’Arménie et les Arméniens servent plus que jamais de bouc émissaire et de défouloir non seulement pour le clan Aliev mais également pour les médias azéris. Voilà des cibles toutes trouvées pour détourner l’attention de la population et dans la mesure du possible des organismes internationaux des gros problèmes de politique intérieure. Les observateurs étrangers ne sont pas en odeur de sainteté.

 

Pour ce faire, Bakou utilise à fond ses réseaux d’influence et
ses délégations dans les divers organismes internationaux, tel l’ONU, l’UE, l’APCE et/ou l’OSCE, en les abreuvant de courriers ou de communiqués officiels. Les grands frères Turcs secondant cette pression tant auprès des Occidentaux que du monde islamique. Pour Ankara ce n’est pas tant le Haut-Karabakh qui importe que son approvisionnement énergétique.

 

Avec l’arrivée prochaine d’Avril 2015, tous les moyens sont bons pour contrer cette grande marée d’équinoxe. Aussi le gouvernement Erdogan espère s’attirer les faveurs de l’Occident en se préparant à attaquer la Syrie avec les Etats-Unis et … la France. [Au fait, puisque l’on parle de Flamby Hollande, on attend toujours la nouvelle loi pénalisant la négation du génocide arménien. Mais çà c’est plus compliqué que d’augmenter les taxes et les impôts.]

 

En attendant Ilham Aliev se frotte les mains, il est donné gagnant avec une confortable avance par tout le monde. Cinq nouvelles années où il pourra se remplir les poches, et se défouler avec ses nouveaux achats sur la ligne de contact avec le Karabakh et la frontière avec l’Arménie. Le règlement du conflit n’est pas pour demain, et la paix encore moins.

 

***

 

Traductions –revue de presse

 

***

 

Des futurs blacklistés

 



Le ministre des Affaires étrangères de la République du Haut -Karabakh Karen Mirzoyan a reçu un groupe de journalistes russes et des personnalités publiques en visite à Stepanakert.

 

Le ministre a accueilli la délégation et a

 


 

***

 

‘Turquie mon amie’ : Massacres oui, génocide non

 



"Le communiqué du président Barack Obama concernant le 24 Avril ne nie aucun des faits. C'est une déclaration très forte qu’il a fait environ quatre ou cinq fois. Il indique clairement que 1,5 million d'Arméniens ont été massacrés ou étaient mises à mort dans les derniers jours de l'Empire ottoman. Elle se réfère à ces actions comme l'une des pires atrocités du 20e siècle. Il reconnaît les faits, et à notre avis, il n'y a pas à revenir sur les faits," a déclaré

 


 

***

 

L’UE pousse au dialogue avec la société civile

 



La première page Web du ‘dialogue avec la société civile’ (www.eu-cso.am) de la délégation de l'UE a été ouverte. Grâce à cet outil en ligne, la délégation de l'UE vise à fournir aux acteurs de la société civile la possibilité d'échanger leurs points de vue sur un certain nombre de questions pertinentes et importantes pour le développement futur des relations UE- Arménie. Le site vise à améliorer la compréhension de la délégation d'un intérêt particulier de la société civile dans les différents aspects de la politique et donc aidera à mener des consultations plus ciblées.

 


 

***

 

Une tempête dans un verre d’eau





Le gouvernement du Haut-Karabakh s'est déclaré prêt à entamer un dialogue avec l'Azerbaïdjan sur la gestion conjointe des ressources en eau. En réponse les azerbaïdjanais se sont plaints auprès de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe affirmant que : «Les Arméniens mènent des actions conduisant à une catastrophe humanitaire». Le chef de la délégation azerbaïdjanaise de l'APCE,

 




***

 

Communiqués de la RHK

 



Le 28 Août, la déclaration du ministère des Affaires étrangères de la République du Haut-Karabakh a été distribuée comme document à l'Assemblée générale et au Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies.

 

Dans sa déclaration, le ministère exprime

 


 

***

 

Mise au point

 



"L’Ambassade arménienne de Damas et le consulat d’Alep continuent leurs activités. L’évacuation de la mission diplomatique n'est pas à l’ordre du jour. Le ministère fait le nécessaire pour assurer la sécurité des Arméniens de Syrie et préserver le patrimoine culturel et historique arménien en Syrie," a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères arménien, Tigrane Balayan.

 

***

 

La paranoïa gagne les médias azéris

 



Les médias d'opposition azerbaïdjanais, y compris ‘Yeni Musavat’, font de plus en plus allusion à un possible coup d'Etat dans le pays.

 

Ainsi, le pays a renforcé la protection des bâtiments gouvernementaux, et a commencé à ramasser les fusils de chasse dans la population. Les États-Unis ont

 


 

***

 

Rencontre Poutine-Sarkissian

 



Le président Serge Sarkissian a rencontré son homologue russe Vladimir Poutine le 3 Septembre à Moscou.

 

La réunion a porté sur les questions bilatérales, telles que la coopération dans les domaines politique, commercial, économique, énergétique, les secteurs humanitaires, ainsi que le processus d'intégration sur le territoire de la CEI, la préservation de la sécurité et de

 

 


***

 

La réconciliation arméno-turque n’est pas pour demain

 



L’Azerbaïdjan ne ménage aucun effort pour se positionner comme un acteur de premier plan dans le Sud-Caucase, en utilisant pour ce faire non seulement ses pétrodollars mais un certain nombre de manifestations anti-arméniennes.

 

Les slogans azéris favoris, tels «L'Arménie est un agresseur» et «Le Haut-Karabakh est une partie intégrante de l'Azerbaïdjan», sont

 


 

***

 **

 

 

Extrait de Radiolour, de PanArmenian et de News.am

 

 

 

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More