A la Une

mercredi 19 mars 2014

La Turquie et le Négationnisme


 
***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires
Ankara a beau essayer de verrouiller au maximum le couvercle du négationnisme, la vérité accumulée depuis une centaine d'années risque tout bonnement de lui exploser à la figure. Le sophisme utilisé depuis plusieurs décennies ne trompe plus personne et notamment nombre d'intellectuels et d'associations turcs.

Pourtant tout y a passé: l'histoire de la Turquie a été réécrite en conséquence et enseignée en tant que telle dans les écoles; les archives nationales ont été épurées avant d'être ouvertes au publique; les nombreuses traces des Arméniens ont été effacées voire détruites; on a accusé les Arméniens de s'être alliés aux Russes lors de la première guerre mondiale, et d'avoir massacré en masse les Turcs, d'où la nécessité de se défendre et de 'déplacer' les populations plus au Sud; et cerise sur le gâteau, comme l'a déclaré Recep Tayyip Erdogan : les Turcs sont incapables de commettre de tel actes !

Le sujet ne serait pas aussi grave que cela prêterait à rire. Le monde entier est au courant de la réalité des faits et si nombre de pays refusent de reconnaitre le génocide ce n'est pas pour des raisons historiques mais plus simplement économico-politiques. Quant aux grandes puissances,
s'y mêle en plus la dimension géostratégique. Les millions calment souvent les consciences, que ce soit celle des hommes ou celle des gouvernements, plus connue sous le vocable de raison d'Etat.

Il y a fort à parier que si reconnaître le génocide suffisait, il y a bien longtemps que la Turquie l'aurait reconnu. Après tout cela s'est passé il y a une centaine d'années, c'est-à-dire dans l'empire ottoman sous la houlette des 'Jeunes Turcs', lesquels ont été condamnés à mort par contumace en 1919 par un tribunal turc pour massacres de masse planifié!

Seulement voilà, il ne suffit pas de s'excuser. Si un crime odieux mérite une peine exemplaire, à plus forte raison un crime contre l'humanité portant sur un million et demi de personnes mérite un châtiment à la hauteur des actes. Le crime de génocide est imprescriptible, le temps n'y fait rien, même si les dirigeants actuels ne sont pas coupables personnellement, ils n'en restent pas moins responsables.

Lorsqu'on a volontairement essayé d'éradiquer toute une nation puis accaparé ses terres et ses biens, la réparation comporte forcément plusieurs volets : moral, financier et matériel, et le plus difficile, territorial. Et ça, c'est totalement impensable pour tout dirigeant turc car cela équivaudrait à revoir toutes les fondements de l'Etat ottoman, et le pire de tous, assister à l'éclatement de la Turquie moderne édifiée sur les ruines d'un état génocidaire.

***

Traductions – revue de presse

Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.am, de Today.az et de Hurriyet.

***

La Turquie et le Négationnisme

Le ministère des Affaires étrangères turc a fait une déclaration en réponse à la saisine de la Grande Chambre du jugement de la Cour européenne des droits de l'homme sur le cas de "Perincek contre la Suisse" :

"Dans un arrêt publié le 17 Décembre 2013, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a jugé que la Suisse avait violé l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme sur la "liberté d'expression" dans le cas de "Dogu Perinçek contre la Suisse".

Nous avons appris par la déclaration faite le 11 Mars 2014 par l'Office fédéral de la Justice, que la Suisse a décidé de faire appel de ce jugement et de le renvoyer devant la Grande Chambre de la CEDH.

Ayant pleine confiance dans

 
***

Rencontre Edouard Nalbandian - Laurent Fabius

Les préparatifs de la visite du président François Hollande en mai prochain en Arménie ont été discutés lors d'une rencontre le 13 mars entre le ministre des Affaires étrangères Edouard Nalbandian avec son homologue français Laurent Fabius.

Les parties se sont félicitées du haut niveau des relations bilatérales, et se sont concentrées sur ​​les perspectives de coopération économique. Près de 160 entreprises financées par la France fonctionnent actuellement en Arménie.

La coopération UE-Arménie dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh a été discutée, et Edouard Nalbandian

 
***

Conflit du Haut-Karabakh

Selon des informations parues dans les médias azéris, une rencontre entre Edouard Nalbandian et  Elmar Mammadyarov aura lieu en marge du Sommet sur la sécurité nucléaire qui doit se tenir à La Haye (Pays-Bas) les 24-25 Mars.

Il est également prévu que l

Suite

***

Mea culpa

Le député allemand Jurgen Klimke a lancé un appel à l'Azerbaïdjan pour que son nom soit retiré de la liste noire des personnes qui ont illégalement visité les territoires occupés de l'Azerbaïdjan.

"Dans son appel, le membre du Bundestag a déclaré que sa visite en Septembre 2013 dans les territoires occupés n'était pas prévue, qu'il n'était pas au courant de l'illégalité d'une telle visite et de ses possibles conséquences. Le député a également souligné
 
Suite
 
***

 **


Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.am,  de Today.az et de Hurriyet.

 


 

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More