A la Une

jeudi 26 juin 2014

Moi potentat, je ... (suite)


 

***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

Encore des morts côté arménien.

Il existe bien un adage latin : "Si vis pacem, para bellum" (Qui veut la paix prépare la guerre), qui dans le cas de l'Azerbaïdjan ne peut pas s'appliquer. Bakou, ou plus exactement le clan Aliev, ne désire qu'une chose : récupérer par tous les moyens les territoires perdus lors de la guerre avec l'Arménie. Même avec beaucoup de bonne volonté on ne peut décemment pas dire que c'est vouloir la paix.

En fait, l'adage (inexistant) qui s'adapte le mieux au comportement des dirigeants azéris serait : "Qui volunt ad bellum, rupta pace" (Qui veut la guerre, viole la paix).

Ce constat, quasiment tous les observateurs l'ont fait, à commencer par les médiateurs internationaux. Je dis "quasiment" car il y a des pays, comme par exemple la Turquie - grand pourvoyeur de djihadistes, pour lesquels violer le cessez-le-feu et abattre volontairement des civils sont normaux et font partie des dommages collatéraux. Il faut dire que pour ces pays, la perception de



la démocratie, des libertés ou des droits de l'homme n'ont pas le même sens qu'en Occident. En fait c'est la religion qui prime sur tout, sauf sur l'argent bien évidemment.

Aussi c'est un spectacle intéressant que d'écouter le potentat azéri, qui préside depuis le mois dernier aux destinées du Comité des ministres du Conseil de l'Europe, parler devant ses pairs européens de démocratie, des libertés ou des droits de l'homme. Tout comme Erdogan détaillant les événements de 1915. Les dirigeants européens sont par trop polis pour leur faire des remarques désagréables. Sinon comment faire des affaires avec ces pays ?

De là en déduire qu'il y a les Bons d'un côté et les Méchants de l'autre, c'est un pas que je ne franchirai pas. Chacun a tendance à balayer devant la porte de son voisin, histoire d'éviter de trop se pencher sur la sienne; et quand de plus c'est la Porte d'une puissance régionale aussi Sublime soit-elle, le problème se corse sérieusement.


***

Traductions – revue de presse

***

APCE

"La session d'été de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a débuté  à Strasbourg. La partie azerbaïdjanaise a présenté une motion, demandant d'appliquer des sanctions contre l'Arménie, notamment à la priver du droit de vote. Ce n'est pas la première fois que l'Azerbaïdjan propose des initiatives absurdes sur les différents podiums.

Malheureusement, ils ont réussi à recueillir 58 signatures de  députés, mais quand on regarde la liste de ces députés, on voit que ce sont les fameux lobbyistes azerbaïdjanais qui reçoivent à chaque session leur salaire de l'Azerbaïdjan," a déclaré la

Suite
 
***

Relations Russie-Arménie

Le Président Serge Sarkissian a reçu le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, en Arménie pour une visite officielle de deux jours.

Le Président Sarkissian a exprimé l'espoir que la visite deviendra une étape importante sur la voie d'un renforcement des relations entre les deux pays.

Le président arménien et son hôte ont discuté du processus de mise en œuvre des accords de haut niveau dans tous les domaines et ont abordé les


***
 
Moi Turquie, je reste droit dans mes babouches

À la veille du 99e anniversaire du génocide arménien, le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan a présenté «ses condoléances au nom de l'État turc aux petits-enfants d'Arméniens qui ont perdu la vie dans le contexte du début du XXe siècle.»

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a déclaré : "la Turquie espère que l'Arménie et la diaspora arménienne choisiront de prendre des «mesures audacieuses comme le premier ministre en a pris en Avril». Alors les relations turco-arméniennes entreront dans une  "nouvelle ère"".

Dans un article publié dans l'édition du printemps de la revue
 

***

Relations Russie-Azerbaïdjan

Le président Vladimir Poutine a eu une conversation téléphonique avec son homologue Ilham Aliev.

Les deux présidents ont échangé des vues sur les questions régionales, y compris le règlement du conflit du Haut-Karabakh. M. Poutine a réitéré la volonté de la Russie de faire tout son possible pour faciliter la solution pacifique au problème.

***

Relations P.E-Arménie

Le Vice-président du Parlement européen Jacek Protasiewicz a visité l'Arménie et le Haut-Karabakh.

Lors de son voyage, le vice-président a suivi les réalisations des recommandations du rapport d'avancement de la PEV (Arménie, 2013) et les résolutions du Parlement européen demandant à l'Arménie et à l'Azerbaïdjan de garantir le libre accès des représentants de l'UE au Haut-Karabakh, pour appuyer les activités de l'UE, en pleine complémentarité avec les efforts du Groupe de Minsk de l'OSCE.

Le vice-président a aussi rencontré le


***

Conflit du Karabakh

Le coprésident américain du groupe de Minsk de l'OSCE, James Warlick, espère qu'il sera possible d'organiser dans un proche avenir un Sommet entre les présidents azerbaïdjanais et arménien, faisant suite à celui de Vienne en novembre dernier.

«Nous espérons que les présidents accepteront offre du Président Français Hollande de se rencontrer prochainement à Paris», a déclaré Warlick.

Il a ajouté que
 
Suite


***

 **

 

Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.am et de Today.az

 

 
 

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More