A la Une

dimanche 5 juin 2016

Allemagne-Turquie : 1-0




***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***

Par 630 voix pour, 1 contre et 1 abstention, l’Allemagne devient le 21ème Etat à reconnaître le génocide des Arméniens(1). C’est un coup dur pour Ankara et surtout un nouveau coup de semonce. Reste pour l’Arménie et les Arméniens, à convaincre le principal récalcitrant outre-Atlantique avant le face à face final avec le négationniste en chef.

Ce n’est pas que les dirigeants turcs soient considérés comme des parangons de démocratie et des défenseurs des libertés, mais ils savent malicieusement entourlouper leur interlocuteur en tirant avantage de la position géographique de leur pays et donc de la géopolitique. Les Etats-Unis qui connaissent très bien la vérité sur les événements de 1915 préfèrent préserver leur deuxième allié après Israël dans la région, et membre de l’OTAN, quitte à piétiner leurs propres valeurs. Les intérêts nationaux priment sur la vérité historique !

L’Union européenne, Perfide Albion mise à part, par l’intermédiaire de ses institutions a depuis longtemps acté cette reconnaissance, et agite occasionnellement l’épouvantail de la normalisation des relations turco-arméniennes quand Ankara se dérobe un peu trop à ses engagements.

Les tergiversations du président Erdoğan concernant la mise en œuvre des réformes préconisées par l’UE dans le cadre des négociations d’adhésion, à laquelle s’ajoutent les coups de canif sur l’accord de traitement des réfugiés et des migrants, et pour parfaire le tableau, les menaces proférées à l’encontre de nombreux élus ont eu raison des dernières réticences parlementaires.

Comme il fallait s’y attendre, la réaction de la Turquie ne s’est pas fait attendre. Dans cette levée de boucliers, je ne pouvais pas passer sous silence la remarque ubuesque d’un dirigeant turc, qui indiquait que l’on ne pouvait pas qualifier les massacres des Arméniens en 1915 de ‘génocide’ vu que le terme a été inventé en 1944 !

Cela me rappelle une débilité analogue. En 2005, le ministère turc de l’Environnement avait débaptisé la race de mouton ‘Ovis Armeniana’ en le renommant ‘Ovis Orientalis Anatolicus’, de même pour le chevreuil, de son nom scientifique ‘Capreolus Capreolus Armenius’, qui avait été rebaptisé… ‘Capreolus Caprelus Capreolus’ !

Comme disait Michel Audiard : «Si on mettait les c… en orbite, il y en a qui ne seraient pas près de redescendre».

Bref, le seul diplomate turc à être satisfait c’est Hüseyin Avni Karslioğlu, ambassadeur de Turquie en Allemagne, qui ne se demande plus s’il allait pouvoir passer les vacances chez lui.


(1) - Texte intitulé "Souvenir et commémoration du génocide des Arméniens et d'autres minorités chrétiennes il y a 101 ans".

 

***

Traductions – revue de presse

***

Arménie

Le président Serge Sarkissian a participé au Sommet du Parti populaire européen (PPE) dédié au 40e anniversaire de sa création. L'événement a été présidé par le Président du PPE Joseph Dole. Étaient présents les présidents du Conseil européen Donald Tusk, de la Commission européenne Jean-Claude Junker, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE et des pays du Partenariat oriental - membres du PPE.

A cette occasion, Serge Sarkissian a pris la parole, indiquant que depuis des années le PPE a été l'une des entités les plus importantes pour la réévaluation des valeurs européennes et une force motrice derrière la promotion paneuropéenne. Il a
 

***

Allemagne

Le coprésident du parti politique allemand Alliance 90-Les Verts, Cem Ozdemir - d'origine turque, a jugé inutile la proposition du président Recep Tayyip Erdogan sur la création d’un groupe d'historiens pour étudier la question, et de préciser : «La Turquie doit clarifier ses priorités dans le cadre de la question arménienne. Le pays musulman a fait une erreur en signant d'abord les protocoles de Zurich et plus tard en leur tournant le dos.»


***

Turquie

«L’Allemagne et la Turquie sont deux alliés très importants. Personne ne doit s’attendre à ce que les relations se détériorent totalement d’un seul coup à cause de cette décision ou de décisions semblables.

La Turquie considère cette résolution comme nulle et non avenue. Cela ne veut toutefois pas dire que nous ne réagirons pas, que nous ne dirons rien.  Cette décision a


***

Azerbaïdjan

«La réunion de Vienne sur le règlement du conflit du Haut-Karabakh est une réussite. Nous nous attendons à ce que des pourparlers de poids suivent bientôt,» a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliev.

Il répondait ainsi au président arménien Serge Sarkissian qui avait déclaré que lors de la réunion, la partie arménienne a cherché à savoir si les négociations du Haut Karabakh sont ou non dans l'impasse.

"Nous avons cherché à savoir s'il 


***

Groupe de Minsk  de l’OSCE

«Nous avons discuté avec le ministre Elmar Mammadyarov, des propositions visant à établir un mécanisme d'enquête de l'OSCE et des éléments d'un règlement global», a déclaré le coprésident américain du Groupe de Minsk de l'OSCE James Warlick.

«Nous allons rencontrer le ministre arménien des Affaires étrangères Nalbandian, à Paris le 2 juin pour discuter des mêmes questions. Bien qu'il n'y ait pas de date fixée pour la prochaine réunion présidentielle, nous attendons que


***

Parlement Européen

«Le Parlement européen organise une conférence, intitulée "Aspects juridiques et politiques de la reconnaissance du génocide arménien et la restauration du patrimoine culturel.»

Outre la reconnaissance, l'événement vise à sensibiliser l'impératif des restitutions. Nous commençons le processus au Parlement européen", a indiqué le porte-parole de la Fédération Euro-Arménienne Bedo Demirdjian.

 

***
 **


 

Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.am, de News.az, de Trend, de APA, ainsi que de la presse française.

 

 

Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More