A la Une

samedi 24 décembre 2016

Le groupe de Minsk de l’OSCE



***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***

Les médiateurs se suivent et se ressemblent, ce qui est logique puisqu’ils appliquent les consignes de leur pays en matière de règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le dernier arrivé, en l’occurrence le coprésident français - l'ambassadeur Stéphane Visconti, après avoir rendu visite à Bakou et à Erevan, n’a pas jugé utile de se rendre à Stépanaguerd, pourtant l’un des trois signataires des cessez-le-feu de 1994/95, principal concerné par le conflit et surtout principale victime des attaques azéries. Il y a les bons interlocuteurs et les autres.

Leur dernière déclaration laisse à penser qu’il ne faudra pas attendre grand-chose des pays coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE, si ce n’est la répétition des déclarations génériques basées sur les trois principes fondamentaux de l'Acte final d'Helsinki, et les six éléments supplémentaires proposées depuis des années par les Présidents des pays coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, on peut continuer comme cela encore longtemps.

Ce qui implique que c’est aux intéressés eux-mêmes à mettre en œuvre les décisions prises aux Sommets de Vienne et de Saint-Pétersbourg, et les médiateurs de constater que le travail a été fait, ou pas avec le cas échéant réitérer la même litanie.

Toutes les parties sont favorables à ce que le statu quo se termine. Encore faudrait-il changer de méthode et ne pas se contenter d’appliquer celle de  Mr. Coué. Il me semble que lorsqu’une méthode ne donne pas de résultats au bout de plusieurs années, c’est que ce n’était peut-être pas la bonne.

Ce que les pays coprésidents ont du mal à admettre c’est qu’en face tout le monde n’utilisent pas les mêmes règles du jeu. Le potentat qui règne en maitre absolu sur l’Azerbaïdjan n’a que faire des propositions de X ou de Y, la seule chose qui compte pour lui c’est de récupérer tous ses territoires, Haut-Karabakh compris. Pour ce faire tous les moyens sont bons que cela plaise ou non aux pays médiateurs ou que cela soit conforme ou non aux déclarations des médiateurs. Dans la même veine, signer des documents ne le gêne pas du tout, puisque de toute façon il ne compte pas respecter sa signature. Il sait pertinemment que le mandat des coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE se limite à apporter aide et assistance aux parties en conflit et certainement pas donner raison à l’une ou l’autre des parties.

De ce fait, on assiste depuis des années à un jeu de dupes teinté d’hypocrisie. On retrouve ce même type d’échange entre le militairement fort d’un côté et le faible de l’autre. Cessez-le-feu israélo-palestinien en suspens depuis 1967 ou celui turco-chypriote depuis 1974.

La langue de bois utilisée systématiquement par les diplomates azéris, associée à la diplomatie du caviar, permet au clan Aliev de passer aux yeux des Etats pour des gens vertueux et respectueux de la démocratie, même si les ONG démontrent le contraire.

On ne réprimande pas, et encore moins ne punit un mauvais élève, surtout si la famille de celui-ci possède des gisements de pétrole et de gaz.





***

Traductions – revue de presse

***

Azerbaïdjan

Lors de sa première visite en Azerbaïdjan, le nouveau coprésident français du groupe de Minsk de l’OSCE, l'ambassadeur Stéphane Visconti, a confirmé la détermination de Paris à poursuivre ses efforts conjoints avec les États-Unis et la Russie pour faciliter le règlement juste et équitable du conflit du Haut-Karabakh.

Le Président Ilham Aliev a reçu le coprésident français, qui lui a transmis les salutations du président François Hollande. Il a dit qu'il avait


***

Médiateurs

«Les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE n'ont pas l'intention de se rendre dans la région du Sud-Caucase dans l'immédiat, mais sont disponibles à tout moment si une visite s’avérait utile", a Tweeté le médiateur américain James Warlick. 

"Je suis heureux que le coprésident français, l'ambassadeur Stéphane Visconti, se trouve dans la région cette semaine et qu’il va rencontrer les présidents de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan.

Compte tenu de ma décision de démissionner le 31 décembre, un coprésident provisoire sera annoncé dans un proche avenir", a-t-il ajouté.

***

Arménie

Le ministre arménien des Affaires étrangères Edouard Nalbandian a reçu aujourd'hui le coprésident français du Groupe de Minsk de l'OSCE Stéphane Visconti.

Les interlocuteurs ont discuté des questions liées au règlement pacifique du conflit du Karabakh.


***

BSEC

La 35e réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères des États membres de l'Organisation de coopération économique de la mer Noire (BSEC) s'est tenue à Belgrade. La délégation de l'Arménie était conduite par le Vice-ministre des Affaires étrangères Achod Hovaguimian.

Le ministre a indiqué : «ces six derniers mois, l'Arménie a continué à faire des efforts pour promouvoir la coopération économique multiforme, mettre en œuvre les programmes à l'ordre du jour de l'organisation, et encourager les investissements.»

Et en réponse aux accusations sans fondement faites lors de l'allocution prononcée par le député azerbaïdjanais Mahmud Mammad-Guliyev, il a stigmatisé les tentatives de politisation de l'organisation, les qualifiant d’inacceptables soulignant que la BSEC n'est pas une plate-forme où, en raison de motifs politiques nationaux, on peut se permettre de présenter, en plus de manière déformée, des questions qui n'ont rien à voir avec le mandat et l’objet de cette organisation.

***

Union Européenne

«L'Union européenne s'est engagée à soutenir les efforts des coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE pour le règlement du conflit du Haut-Karabakh, et compte continuer à apporter son soutien pour la résolution du conflit,» a déclaré l'ambassadrice Malena Mard, Chef de la Délégation de l'UE en Azerbaïdjan.

Elle a rappelé que l'ambassadeur Herbert Salber, représentant spécial de l'UE pour le Caucase du Sud et la crise en Géorgie, avait rencontré son homologue Elmar Mammadyarov,




***
 **



Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.am, de News.az, du Minist AE Arménie, ainsi que de l’Union européenne.





Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More