A la Une

mercredi 21 juin 2017

Fin de la visite des médiateurs en Azerbaïdjan



***

Commentaires et Traductions de Gérard Merdjanian

***

Commentaires

***

«Venimus, vidimus, non vicerunt»(1).

Les visites se suivent et se ressemblent. Celle de cette semaine ne fait hélas pas exception à la règle.

Ce qui par contre est nouveau, c’est le comportement des dirigeants azerbaïdjanais. Depuis cette année, l’effet miroir s’est élargi. Jusqu’à récemment, les militaires azéris se défoulaient sur les Arméniens à la veille de chaque visite des médiateurs dans la région, et leurs communiqués étaient un copier-coller des cibles soi-disant attaquées par l’armée arménienne. On retrouvait systématiquement la même quinzaine de villages frontaliers.

Dans les nouveautés 2017, s’il y a mort d’homme(s) côté arménien, c’est du à la ‘riposte’ des militaires azéris, de plus, ce sont les militaires arméniens qui attaquent les positions azéries à la veille de la visites des médiateurs en Azerbaïdjan, et non le contraire. Et comme par hasard, le jour de la visite des coprésidents, l’Azerbaïdjan a débuté des exercices militaires avec la Turquie au Nakhitchevan.

Comme le dit explicitement le communiqué du ministère de la Défense azerbaïdjanais : «La principale raison de la violation du cessez-le-feu est la présence de militaires arméniens dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan. () Les forces armées azerbaïdjanaises agissant dans les territoires souverains de l'Azerbaïdjan au milieu des agresseurs de l'Arménie protègent les territoires de l'Azerbaïdjan et les civils». On ne peut pas être plus clair !

Ce qui signifie en bon français, que : 1- les violations du cessez-le-feu continueront tant que l’occupation durera ; 2- Les militaires azerbaïdjanais franchiront la ligne de contact avec le Karabakh quand bon leur semblera avec l’ampleur qu’ils jugeront nécessaire.

Et que vont faire nos chers médiateurs un fois qu’ils auront rendus compte de leur tournée à l’OSCE et au groupe de Minsk ? Rien, sinon reprendre le même argumentaire avec les mêmes termes.
Et que vont faire les pays coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE ? Rien, sinon continuer à commercer avec le contrevenant comme si de rien n’était, tout en le caressant dans le sens du poil.

Si dans «La guerre de Troie n'aura pas lieu», Jean Giraudoux met en avant le cynisme des politiciens ainsi que leur manipulation des symboles et de la notion de droit ;
J’ai bien peur que dans «La probable guerre des trois», c’est la même hypocrisie des pays coprésidents ainsi que leur manipulation des symboles et de la notion de droit qui en seront la cause.



(1) : Nous sommes venus, nous avons vu, nous n'avons pas vaincu.


***

Traductions – revue de presse

Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.amde Today.az, et de News.az

***

Groupe Minsk de l'OSCE

«Les médiateurs espèrent la poursuite du dialogue politique entre les parties en conflit,» a déclaré le coprésident russe du groupe Minsk de l'OSCE, Igor Popov.

"À Bakou et à Erevan, nous avons tenu des discussions sur la reprise du dialogue politique. Sur la base de ces discussions, on peut conclure que les présidents des deux pays sont favorables à la poursuite des


***

Azerbaïdjan

«Avec l’escalade de la situation sur la ligne de contact à la veille de la visite des coprésidents du groupe Minsk de l'OSCE en Azerbaïdjan, l'Arménie poursuit l'objectif de saper le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh par des négociations substantielles et le maintien du statu quo,», a déclaré le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Hikmat Hajiyev.

«La chronique des événements sur la ligne de contact démontre à l’évidence que depuis le 15 juin l'instigateur des violations du cessez-le-feu et la cause de provocations est


***

L’Arménie et le Partenariat oriental

«L'Arménie reste déterminée à contribuer aux efforts communs dans le cadre du partenariat oriental,» a déclaré le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandian, lors de la réunion ministérielle du Partenariat oriental au Luxembourg.

Extraits de l’intervention du ministre Nalbandian :

«()… Ces deux dernières années, nous avons travaillé activement sur la mise en œuvre des dispositions de la Déclaration de Riga et avons pu réaliser presque tous les engagements mutuels concernant l'Arménie, à savoir :




***
 **



Extrait de Radiolour, de PanArmenian, de News.am, de Today.az, et de News.az

 



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More