A la Une

dimanche 27 juin 2010

Karabakh : La communauté internationale fait un geste

***

Traduction Gérard Merdjanian – commentaires

Et quel geste ! Le contraire aurait été étonnant. Alors que l'Azerbaïdjan continue ses menaces de guerre après avoir attaqué un poste frontière du Karabakh mercredi dernier, les trois pays qui coprésident le groupe de Minsk de l'OSCE, font comme si ne rien n'était, et se contentent de réitérer le même texte qu'il y a un an au G8 d'Aquila. Le tout enrobé dans des négociations ‘pacifiques'.

Bakou n'ayant aucunement l'intention d'accorder une quelconque indépendance au Haut-Karabakh et ce quel que soit le résultat du référendum sur le statut final de l'Artsakh, on ne voit pas pourquoi les Arméniens devraient ‘restituer' les sept districts entourant le Haut-Karabakh. Sans doute pour que, totalement encerclé par les troupes azéries, les Arméniens soient obligés de partir, ou pire, exterminés.

Pourquoi vouloir appliquer aux Arméniens un schéma que la communauté internationale est incapable, depuis des décennies, de le faire envers la Turquie (vis-à-vis des Chypriotes) ou envers Israël (vis à vis des Palestiniens) ?

***

Le 26 Juin, au sommet du G8 de Muskoka, Canada, les présidents : russe Dimitri Medvedev, américain Barack Obama, et français Nicolas Sarkozy, ont sorti le communiqué suivant sur le Karabakh :

*


Sarkozy-Medvedev-Obama_medi
Nous, les Présidents des pays coprésidant le Groupe de Minsk, la France, la Fédération de Russie et les États-Unis d'Amérique, réaffirmons notre engagement à soutenir les dirigeants de l'Arménie et l'Azerbaïdjan pour la finalisation d'un règlement pacifique du conflit du Haut-Karabakh basé sur les Principes de base.

Nous nous félicitons comme étape importante la reconnaissance par les deux parties qu'un règlement durable doit être fondé sur les principes d'Helsinki et sur les éléments que nous avons proposé dans le cadre de notre déclaration lors du sommet du G8 de l'Aquila le 10 Juillet 2009, qui stipulait : - le retour des territoires occupés autour du Haut-Karabakh ; -un statut provisoire garantissant la sécurité du Haut-Karabakh et l'auto-gouvernance ; - un corridor reliant l'Arménie au Haut-Karabakh ; - le statut final du Haut-Karabakh, déterminé à l'avenir par un vote juridiquement contraignant, expression de la volonté populaire ; - le droit pour toutes les personnes déplacées et pour les réfugiés de revenir ; - la garantit d'une sécurité internationale, comprenant une opération de maintien de la paix.

Maintenant, les Présidents arménien et azerbaidjanais doivent franchir la prochaine étape et terminer les travaux basés sur les principes de base pour permettre de commencer l'élaboration d'un accord de paix. Nous chargeons nos ministres et les coprésidents à travailler intensément pour aider les deux parties à surmonter leurs divergences, en vue d'une réunion conjointe à Almaty en marge du forum informel des ministres de l'OSCE.

Nicolas Sarkozy, Dimitri Medvedev, Barack Obama

*


Hillary-Clinton8_maxi

La Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, prévoit de visiter l'Arménie et l'Azerbaïdjan au début du mois prochain dans le cadre d'une visite au Sud-Caucase.

*

Extraits de la Radio Publique d'Arménie



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More