A la Une

lundi 20 décembre 2010

Arménie-Azerbaïdjan : Déclarations et rencontres après le Sommet de l'OSCE

***

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

Malgré sa signature au bas de la déclaration du Sommet de l'OSCE d'Astana en début de mois, l'Azerbaïdjan ignore totalement ses engagements et continue comme si de rien n'était, tant dans ses prises de parole que dans ses tirs le long de la ligne de contact avec le Karabakh.

Pour Bakou, le Karabakh tout entier est un territoire azerbaidjanais et doit le rester, donc tout le reste n'est qu'accessoire, y compris deux (Non usage de sa force ou de sa menace ; Droit à l'autodétermination des peuples) des trois principes de base auxquels il a souscrit. Si les grandes puissances, Russie en tête, n'assuraient pas la médiation dans le cadre du Groupe de Minsk de l'OSCE, il y a bien longtemps qu'Ilham Aliev aurait lancé ses troupes sur le Karabakh.

Seulement voilà, une nouvelle guerre dans la région, à proximité des gisements de pétrole et de gaz, est totalement à proscrire. Que des gens se fassent la guerre n'est pas le plus grave pour les grandes puissances, mais il ne faut que cela touche à leur domaine économique.

***

*

** Edouard Nalbandian **


Edouard-a-Madrid_medium
Le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandian, a déclaré que le Sommet de l'OSCE a été un événement important pour la résolution du conflit du Haut Karabakh.

S'adressant à une réunion organisée par le Club FRIDE (Fondation des Relations Internationales et de Dialogue avec l'Etranger) de Madrid, le ministre Nalbandian a souligné que la déclaration adoptée à Astana rappelle l'impossibilité d'utilisation de la force.

"Les chefs d'Etat ont une fois de plus indiqué que tous les principes du règlement du conflit doivent être appliqués dans leur intégralité. Cependant, malgré cela, Bakou continue sa politique destructrice. Il est également surprenant que quelques heures après l'adoption de la Résolution, l'Azerbaïdjan s'est opposé à son inclusion dans le document final du Sommet," a-t-il souligné.

*

** Bako Sahakian - Tomasz Poręba **


Bako-Sahakian6_medium
Le 19 Décembre, le Président de l'Artsakh, Bako Sahakian, a reçu une délégation du Parlement européen conduite par le Rapporteur permanent pour l'Arménie, Tomasz Poręba.

Le règlement du conflit du Karabakh, la situation dans la région ainsi que les relations bilatérales ont été au centre de la réunion. Les parties ont noté que le règlement pacifique du conflit n'a pas d'alternative et que l'établissement d'un dialogue intégrant toutes les parties en conflit est nécessaire pour assurer la stabilité définitive.
Tomasz-Poreba2_maxi

M. Sahakian et Tomasz Poręba ont examiné le rôle de l'Europe dans le maintien de la paix et la stabilité dans la région qui doit être important, et de noter au passage la nécessité de donner un nouvel élan aux liens entre l'Artsakh et différentes structures européennes. De même, l'importance des visites au Haut-Karabakh, ce qui contribuera notablement à avoir une image plus précise de la situation dans la république et de toute la région.

Le président de l'Assemblée nationale de la RHK, Achod Goulian, et d'autres Hauts fonctionnaires ont participé à la réunion.

*

** Elmar Mammediarov - Elkhan Polukhov **


Elmar-Mahmediarov15_medium
Le 10 Décembre Moscou accueillait le Sommet des dirigeants de la CEI. Un accord a été signé concernant la recherche de personnes inter-états, qui stipule un certain nombre de mesures conjointes visant à promouvoir la recherche effective de criminels en fuite.

Le document, cependant, contient des réserves spécifiques. Ainsi, le ministre des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan, Elmar Mammediarov, prévoit que le document ne sera pas appliqué à l'Arménie jusqu'à ce que celle-ci restitue les "territoires occupés".


Elkhan-Polukhov_medium
Exprimant sa position sur la question, le porte-parole du ministère azéri des Affaires étrangères, Elkhan Polukhov, a déclaré qu'à l'avenir : "L'Azerbaïdjan envisage d'inclure des conditions préalables dans tous les accords internationaux incluant l'Arménie," rapporte le site 1news.az.

*

** Manœuvres militaires azéries **


soldat-azeri1_medium
Des manœuvres militaires de l'armée azerbaidjanaises se sont déroulées au Nakhitchevan (République autonome au sein de l'Azerbaïdjan).

L'exercice portait sur des armes légères, du matériel optique et des équipements de vision nocturne, les dernières armes produites par l'industrie militaire azerbaïdjanaise utilisées par les gardes-frontières, sur une série de missiles téléguidés Cornet, capables de détruire des véhicules blindés jusqu'à 5 km. Les manœuvres se sont terminées avec des sauts en parachute à partir d'hélicoptères.

*

** Hans Johan Schmidt **


Hans-Jochen-Schmidt_medium
Le Centre d'information de l'OTAN en Arménie a lancé un nouveau programme prévoyant notamment des réunions avec les ambassadeurs des Etats membres de l'OTAN, accrédités en Arménie.

Au cours d'une rencontre avec des journalistes, l'ambassadeur d'Allemagne en Arménie, Hans Johan Schmidt, a répondu à un large éventail de questions, y compris sur le Sommet à Astana. Il a relevé deux points positifs : - D'abord, le succès du Sommet de l'OSCE après un intervalle de 11 ans ; - Puis, la déclaration conjointe sur le règlement pacifique des conflits dans la région.

L'ambassadeur Schmidt s'est félicité de la coopération ouverte et transparente entre le ministère arménien de la Défense et les attachés militaires des ambassades étrangères, ce qui a permis à ces derniers d'avoir des contacts immédiats avec les responsables et d'écouter leur opinion sur l'évolution du problème Karabakh, et la dérive du règlement pacifique du conflit du Karabakh vers les intérêts de chaque partie.

"Le conflit du Karabakh est plutôt endormi que gelé," a-t-il précisé.

*

Extraits de la Radio Publique d'Arménie et de PanArmenian.net



Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More